• Thaïlande : Des camps de détention pour accueillir les Rohingyas qui fuient la Birmanie

     30/01/2013

     

    Après une réunion le 25 janvier des agences de sécurité de la Thaïlande sur la question des Rohingyas se trouvant dans le sud du royaume, le chef du Conseil national de Sécurité (CNS), le général Paradon Pattanathaboot, a indiqué, selon le Bangkok Post, que des camps de détention pour Rohingyas allaient être établis dans les provinces de Songkhla et de Ranong.

     

    Environ 1.400 Rohingyas ayant fui l’Etat Rakhine dans l’ouest de la Birmanie après les affrontements intercommunautaires de l’été dernier se trouvent dans les provinces du sud de la Thaïlande. Les Rohingyas, de confession musulmane, et les bouddhistes de l’Etat Rakhine se sont violemment affrontés en juin 2012 ; les heurts ont provoqué près de 200 morts et des milliers de blessés.

     

    Après la destruction de leurs villages, beaucoup de Rohingyas ont fui la Birmanie, souvent dans l’objectif de se rendre en Malaisie pour y trouver du travail. Ceux qui, à mi-chemin, manquent de vivres, s’égarent ou sont interceptés par des trafiquants ou des militaires aboutissent en Thaïlande.

     

    Peu à peu, cette concentration de “réfugiés” rohingyas en Thaïlande devient une crise majeure, qui n’est pas sans rappeler l’exode des Cambodgiens durant et après le régime khmer rouge dans les années 70 et 80 ou même celle des “boat people” vietnamiens.

     

    Le dernier camp de réfugiés cambodgiens a été fermé en 1992. Le général Paradon souligne ainsi, selon le quotidien thaïlandais, que permettre aux Rohingyas de s’installer “à long terme” en Thaïlande aurait un effet d’aimant qui augmenterait les arrivées de Rohingyas.

     

    Pour cette raison, il affirme qu’ils ne pourront pas demeurer dans le pays plus de six mois et semble insinuer que ceux qui arriveront après la fin janvier ne pourront pas débarquer sur le sol thaïlandais.

     

    Les 1.400 Rohingyas qui se trouvent déjà dans le pays, dans des centres d’immigration ou des locaux administratifs, seront placés en détention et devront, à l’issue de cette période de six mois, être renvoyés en Birmanie ou dans un pays d’accueil.

     

    “Nous devons maintenant contacter les pays qui ont voulu que nous aidions les Rohingyas et leur demander s’ils sont prêts à accepter ces gens chez eux”, a dit le chef du CNS.

    http://francais.islammessage.com/Article.aspx?i=4487

    Lien permanent Catégories : asie 0 commentaire
  • Raid israélien à la frontière syro-libanaise

    Un avion F-15 de l’aviation israélienne.
    Un avion F-15 de l’aviation israélienne.
    AFP/JACK GUEZ
    Par RFI

    Des chasseurs bombardiers de l’aviation israélienne ont lancé une attaque à la frontière syro-libanaise dans la nuit de mardi à mercredi 30 janvier. Selon la presse et l’Etat hébreu, cette attaque a visé un convoi terrestre transportant des armes et se dirigeant de Syrie vers le Liban. Mais pour l’armée syrienne, la cible était autre. La Russie s’est déclarée ce jeudi 31 janvier «très préoccupée» par cette information.

    Avec notre correspondant à Beyrouth, Paul Khalifeh

    C’est un centre de recherche militaire sur l’amélioration de la résistance et l’autodéfense, qui a été pris pour cible par l’aviation israélienne près de Damas. Un communiqué de l’armée syrienne ne fait pas mention d’un convoi attaqué par des avions dans le secteur.

    Les chasseurs bombardiers israéliens ont visé une installation militaire à Jomrayah, à quinze kilomètres au nord-ouest de la capitale, non loin de la frontière libanaise. Un bâtiment servant au développement des véhicules militaires a également été détruit dans le raid, selon le communiqué de l’armée syrienne. La région située entre l’ouest de Damas et la frontière libanaise, abriterait de nombreux dépôts d’armes et des camps d’entraînement du Hezbollah libanais.

    Les avions israéliens se sont infiltrés en Syrie à basse altitude, en provenance de la région du Mont Hermon, situé entre le Liban, la Syrie et Israël. Mais des sources militaires libanaises affirment que les appareils sont passés au-dessus du Liban. D’ailleurs, l’armée libanaise avait fait état de survols israéliens d’intensité inhabituelle avant l’annonce du raid en Syrie.

    Un escadron de seize chasseurs bombardiers avait été détecté par les radars libanais. L’armée syrienne a annoncé que les rebelles avaient tenté à plusieurs reprises de s’emparer du site visé par les raids aériens, ce qui prouve, selon elle, la connivence entre les groupes armés syriens et Israël.

    Lien permanent Catégories : moyen orient 0 commentaire
  • RAID ISRAÉLIEN. Syrie : Israël a-t-il le droit de tuer des Syriens (2 morts 5 blessés) en toute impunité ?

    Publié le 31 janvier 2013

    breaking

     

    Comme toujours, quand un pays est en guerre, il est très fragile. Des chasseurs israéliens ont violé l’espace aérien syrien et bombardé un Centre de recherche scientifique dans la banlieue de Damas. C’est la Syrie qui l’affirme. Auparavant, un convoi avait déjà été la cible de l’aviation israélienne. Ne croyez pas du tout aux salmigondis des médias « mainstream » qui parleront d’une base militaire. Il n’en est rien. 

     

    Mais, aucune protestation, même les journalistes disent « Israël a frappé ». Tiens donc,  le droit international n’existe donc plus ? Comme par hasard, cette agression israélienne survient juste après l’arrestation d’un réseau israélien de 3 hommes et une femme à Daria.

     

    L’aviation israélienne s’est faufilé dans le nord des montagnes de Al-Sheikh, survolant la zone à basse altitude et au-dessus des radars en direction de Jamraya, dans la banlieue de Damas, où une branche d’un centre de recherche scientifique a été bombardé. Croyant que ce centre conservait un dépôt d’armes chimiques, sans prendre de précautions concernant les civils, heureusement, ce n’était pas le cas.

     

    Cette agression a causé des dommages matériels considérables, qui ont entraîné la destruction de l’édifice, où étaient garées des véhicules qui ont explosé. Deux ouvriers qui vaquaient à leur occupation ont trouvé la mort, et cinq autres ont été grièvement blessés.  Est-ce normal ?

    Lien permanent Catégories : moyen orient 0 commentaire
  • Les Américains projettent d’installer une base de drones au Niger

     Les Américains projettent d’installer une base de drones au Niger

    L’armée américaine travaille sur le projet d’installation d’une nouvelle base de drones dans le nord‑ouest de l’Afrique pour multiplier les missions de surveillance dans la région, révèle, ce mardi 29 janvier, le quotidien américain The New York Times. « Si la création de cette base est approuvée, elle sera plus probablement installée au Niger […] et si cela se confirmait, la base pourrait compter avec le temps un effectif allant jusqu’a 300 personnes, entre militaires et personnel paramilitaire […] », précise le quotidien américain.
    Les Américains comptent d’abord organiser des vols de drones de surveillance non armés des groupes islamistes liés à Al‑Qaïda et pour obtenir des informations plus détaillées sur les différentes menaces terroristes dans la région et sur les combattant et les armes en provenance de Libye. Ils n’excluent cependant pas « la possibilité de lancer des missiles si la menace s’avère sérieuse », poursuit la même source.

    « La raison principale ayant motivé l’installation d’une base de drones, c’est d’apporter une assistance en termes de surveillance aux opérations dirigées par les Français au Mali », souligne le New York Times.

    Le 2 janvier dernier, la lettre d’information Intelligence Online, un média spécialisé dans les questions militaires et géopolitiques, évoquait des négociations entre les Algériens et les Américains pour l’acquisition par l’Algérie d’un satellite militaire destiné à surveiller efficacement la région du Sahel. Une délégation américaine « mêlant fonctionnaires du renseignement et cadres de l'industrie géospatiale était à Alger la deuxième semaine de décembre pour discuter de l'éventuelle acquisition par les services de renseignement militaire algériens d'un satellite d'observation optique ».

    Lors de l’attaque terroriste du site gazier de Tiguentourine, à In Amenas, un drone américain avait survolé le site au moment où l’armée algérienne donnait l’assaut. Cette attaque a renforcé la volonté de l’Algérie d’acquérir des drones pour mieux surveiller ses frontières avec les pays du Sahel.

    http://www.tsa-algerie.com/divers/les-americains-projettent-d-installer-une-base-de-drones-au-niger_23612.html http://www.tsa-algerie.com/divers/les-americains-projettent-d-installer-une-base-de-drones-au-niger_23612.html

    Lien permanent Catégories : afrique 0 commentaire
  • Mali: Une carte suffit pour tout vous expliquer...

     Les discours, les débats, il suffit ! Une simple carte vous explique clairement les enjeux de la guerre au Mali. 

     Pour faire court, si le Qatar a investi en France depuis quelques années, c'est que ce petit pays plein de sous n'a pas d'armée, il a donc financé et armé (avec l'intermédiaire "déjà" de la France) les islamistes, cela pour que la France se rende au Mali les affronter (oui oui, ils affrontent ceux que Sarkozy a placé), et ainsi, se partager les formidables richesses premières qui se cachent dans les profondeurs maliennes... Tout cela explique la présence du Qatar dans l'hexagone !... qui repartira, une fois une partie du pétrole, de l'or, de l'uranium et de la Beauxite dans la poche...

     

    Cette guerre est fabriquée de toute pièce...  Prochaine étape: l'Algérie... la case manquante pour le projet européen d'un méga gazoduc qui passera dans tous les pays arabes qui ont sauté (Egypte, Libye, Tunisie). Il ne manque donc plus qu'à ce projet visant à l'indépendance énergétique de  l'Europe vis à vis de la Russie, que l'Algérie (dont le gazoduc doit remonter vers l'Espagne), et la Syrie (mais l'OTAN se positionne)...

     

     

     

     

     

    Alexander Doyle pour WikiStrike

     

     

    0000000000000000000000000000000528511_0202498031447_web_tet.jpg

    Lien permanent Catégories : afrique 0 commentaire
  • la France tueuse au Mali

     la France tueuse au Mali

     

    Il est bien sûr impossible de faire le compte exact des victimes des bombardements français mais, en extrapolant les rares informations qui filtrent, on peut les estimer à au moins six ou sept dizaines par jour et penser qu'elles ont pu parfois dépasser les cents.


    Le 12 janvier les bombardements très violents de Konna ont été suivis le 13 de raids aériens dans le Nord Mali qui ont peut-être été encore plus meurtriers.

    Le 15 janvier c'est au tour de Tibbaly où plusieurs centaines de combattants islamistes sont présents de subir des frappes aériennes. Ensuite c'est Gao, Niono, Diré, Sévaré, Douentza qui sont exposées à des bombardements. Un camp d'AQMI où vraisemblablement se trouvent de centaines de djihadistes sera pilonné à Tombouctou. Et les bombardements ciblant des concentrations de combattants seront répétées.

    Les derniers bombardements sur Kidal qui ont détruit la maison du chef d'Ansar Dine ont très probablement fait plus d'une centaine de victimes aux alentours.

    Les rares témoignages sur les lieux bombardés font frémir. En particulier ceux sur la ville de Konna où des correspondants de guerre étrangers ont pu se rendre. Mauradou Bocaun écrit ainsi dans La voix de l'Amérique : "Konna est une ville cicatrisée, une ville martyrisée par les bombardements de l'aviation française."

    Les civils n'ont pas été épargnés bien sûr par les bombardements. A Konna ils n'ont été pas moins de douze dont au moins deux femmes et trois enfants : Zeinab, 6 ans, Alean, 10 ans et Ali 11 ans. Ces chiffres tout à fait minimaux doivent au moins être multipliés par le nombre de villes bombardées depuis qui s'élèverait à dix. 120 morts civils causés directement par les bombardements, voilà une estimation raisonnable mais très probablement à revoir à la hausse des femmes, enfants et vieillards massacrés au Mali par les bombes françaises.

    Mais si les bombes sont un instrument de mort auquel les combattants musulmans comme les civils maliens ne peuvent échapper, si en plus elles produisent des blessures souvent atroces aux survivants des explosions, les victimes liées au conflit ne se trouvent pas que dans les bombardements. Des journalistes étrangers ont aussi rapporté les exécutions sommaires qui accompagnent la prise des lieux par l'armée gouvernementale. Certains ont été fusillés simplement parce qu'ils n'avaient pas de passeport. Le mot d'ordre de Hollande : "il faut détruire les terroristes" ne peut, on l'a dit, que produire des ravages dans une population traumatisée par le déchaînement de feu qui précède ou accompagne l'arrivée des troupes françaises et qui se trouve encadrée par une armée malienne mal formée, mal disciplinée, comprenant même des enfants soldats. En plus il faudrait aussi comptabiliser les morts de maladie et de malnutrition chez les plus de 400000 réfugiés qui ont fui les zones de combat, souvent à l'étranger et dans des camps de misère...

    L'opération Serval à commencé alors que des négociations étaient engagées entre des représentant du pouvoir de Bamako, l'AQMI et le MNLA. Depuis de nouvelles demandes de négociations ont été faites par les rebelles. Mais les autorités françaises ne semblent pas vouloir plus les écouter qu'elles ne veulent compter les victimes de la violente invasion qu'elles ont lancée...

    http://clement-dousset.over-blog.com/article-la-france-tueuse-au-mali-114845746.html
    Lien permanent Catégories : afrique 1 commentaire
  • L'occupation envahit Naplouse et lance une campagne d'arrestations

      29/01/2013

    Les forces armées de l'occupation israélienne ont pris d'assaut la ville de Naplouse dans le nord de la Cisjordanie occupée, le mardi 29/1, et ont arrêté un certain nombre des citoyens après avoir pénétré dans leurs maisons et ravageant leurs contenus.

    Des sources locales ont déclaré que les troupes militaires israéliennes ont envahi la ville et ont arrêté, au moins, trois jeunes hommes palestiniens.
    Les soldats occupants israéliens ont renforcé les mesures militaires sur les barrages installés dans diverses régions de la ville, paralysant la circulation des passagers via le passage de Hawara

    http://www.palestine-info.cc
    Lien permanent Catégories : Proche-Orient 0 commentaire
  • Nous sommes a la veille d'un bouleversement geo-economico-strategique dans la region MENA qui a des consequences immediates sur l'economie europeene et sur Israel!

    Le destin de Francois Hollande et celui de l'etat profond francais, sont maintenant directement lies a l'evolution de l'equilibre geo-politique dans la region, surtout a Alger ou Bouteflika et la DGSE sont en perdition. Apres l'echec des services franco-israeliens a Ain Amenas, de peur des represailles, le personel de l'ambassade de France a recu l'ordre d'evacuer, les entreprises francaises font de meme et quittent enfin l'Algerie. Nous sommes a la veille d'un bouleversement geo-economico-strategique dans la region MENA qui a des consequences immediates sur l'economie europeene et sur Israel! S'il plait a Allah awj, cela s'annonce bien pour les Musulmans

     

     

     

    Mise a jour Lundi 28 Janvier 2013, 15H21 GMT:
    Les groupes TOTAL et AREVA a l'origine des troubles et guerres en Libye, Mali et en Algerie fuient ces pays de peurs de represailles, lire ici  


    - J'ai recu de tres bonnes nouvelles depuis Alger, la jonction entre la Resistance Islamique interieure-exterieure est maintenant faite et les resultats sur le terrain seront visibles tres bientot, la France-Israel merite la defaite militaire humiliante, ce qui est la continuation logique de la victoire, volees par les traitres, de nos parents en Novembre 1962, insha Allah!  

    -La France-Israel et ses compagnies petrolieres, petrochimiques, rafineries ecartees des nouveaux contrats en Algerie?  Lire ici, 

    -Les services francais confirment que leur avancee etait artficiellement creee par le retrait du MUJAO sur le terrain que la DGSE controle. Maintenant il faut aller sur le terrain de l'AFRICOM et son allie DRS et la, je gage qu'aucune information ne sortira du terrain, car la France-Israel et ses colons sont en mauvaise posture. Il y a aussi la possibilite d'arrangements sous la table, entre goumia du DRS, AFRICOM et l'etat profond francais, au detriment des peuples musulmans de la region. Mais que dire, quand la Resistance Islamique issue des peuples locaux sera en face des mercenaires franco-israeliens. Il n'y a ni canaux de negotiations, ni de communications, ni fausse gue-guerre preparee depuis l'Elysee, ni retrait artificiel de groupes sous controle, lire ici ...  En etant maintenant totalement aveugles a Alger, les troupes de mercenaires parisiens au sol seront massacrees comme en Afghanistan ou en Iraq. 

    -Panique chez les israeliens de France a l'Elysee, les entreprises francaises quittent massivement l'Algerie et les services franco-israeliens ayant echoue a Ain Amenas viennent de frapper un pipeline d'une compagnie, vue comme ennemie au Mali,... la Sonatrach! Mais TOTAL n'a toujours pas eut une seule attaque sur ses propres installations, meme pas un petit false flag, c'est vous dire! Alors que tous les Algeriens et Maghrebins savent que les faux groupes de la DCRI-DGSE agissent pour proteger cette compagnie au Maghreb-Sahel et pour voler le maximum de contrats et zones petroliferes. Les prochaines etapes seront la detruction totale les installations petrolieres occidentales, destabilisant les plans sionistes du GMO ou 'Eretz Yisrael' et cela se fera par les guerres interposees entre francais, anglais, americains, algeriens, italiens, russes, chinois, et autres. De meme que par la Resistance Musulmane dans la region. Ceci est le plus le redoute' des scenarios de sortie de crise', car il a des implications economiques visibles sur l'Europe et Israel et permet un soulevement massif des peuples europeens et le chaos dans les pays agresseurs, donc la guillotine pour les israeliens de Paris. Lire ici.

    Trevidic fait tout pour couvrir la DST-DRS dans la decapitation des moines de Tibhirines et l'affaire des bombes sales du manifeste 2083 de Breivik, qui travaillait avec les identitaires de la DCRI. Comme Bruguiere, il est juge et parti et son livre confirme son allegeance a Tel Aviv, j'etais encore une fois le seul a le dire depuis son intronisation. 




    -Le charlatan de juge 'anti-terroriste' Marc Trevidic sort un livre, cadrant exactement  avec l'invasion du Mali, par les colons israeliens de France. Le timing est plus que douteux et confirme l'allegeance de Trevidic au sionisme international. Nous savons tous que Trevidic est un charlatan, c'est un gros mythomane, dont le role comme Bruguiere, est de proteger les reseaux israeliens de la DST-DCRI, qui fabriquent de fausses filieres vers les pays ou TOTAL, AREVA, et LAFARGE ont de gros interets, ou le cas des filieres 'Arabes inclues dans le dispositif de defense d'Israel, qu'elles soient alaouites, shias ou meme sunnites'. Trevidic couvre la DST-DRS qui a decapite les moines de Tibhirines et il couvre Andre Azoulay-Bernard Squarcini (mossad) et la DCRI dans l'affaire du  '11 septembre nucleaire' en Europe, dont les liens ont ete reveles au travers des affaires Litvinenko, Andrew Warren, Adlene Hicheur, Anders Breivik.  

    Les services franco-israeliens depuis Paris ont monte des fauses filieres depuis la Caspienne, l'Afghanistan-Pakistan, le Kazakhstan, le Liban-Syrie, l'Algerie, Maroc, le Yemen et la bande du Sahel. Pour ceux qui n'ont pas encore compris comment des mythomanes comme Trevidic couvrent le terrorisme de l'etat profond francais, il suffit de vous rappeler que les services franco-israeliens avaient le controle effectif des camps d'entrainements menant a la Bosnie et l'ex-Yougoslavie. Ceci cote Arabie-Saoudite et cote Serbo-croate egalement. Lorsque la fin de la guerre arriva en Bosnie en 1995, il fallait couvrir les filieres de la DST dans les balkans et les remobilises vers d'autres objectifs. La DST monta deux autres filieres, la filiere Tchetchene depuis Lyon et la filiere Algerienne depuis la region de Lille et la region parisienne en parallele. 

    Les escadrons de la mort qui partirent massacrer les familles des Algeriens qui avaient mal vote en 1992, ont ete massacrees par l'une de ces filieres 'Franco-Maroco-Algerienne'. Lorsque les massacres se produisirent a l'echelle industrielle en Algerie dans les annees 1995-99, le Maghreb vit l'arrivee des filieres serbo-croates de la DST, de mercenaires neerlandais et sud africains entrant par le Maroc. La France avec le DRS pu ainsi mener une guerre d'extermination du peuple algerien pour le punir de son vote, mais egalement en profiter pour liquider tous les anciens membres fiches de ces filieres 'devenues encombrantes', combattants 'devenus des terroristes', avec des simples preuves fabriquees, mais avec les preuves formelles que la plupart des ces gens etaient deja fiches depuis les camps de Bosnie. 'L'anti-terrorisme' francais n'avait qu'a inventer des mensonges grotesques, comme on l'a vu dans l'affaire Rachid Ramda, pour couvrir les services. Seul un tres petit nombre, qui nous informe depuis l'interieur, nous ont explique les operations des services europeens pour se laver les mains et se blanchir... 

    Le livre de Trevidic sert cet agenda mais pour les filieres libyennes, et syriennes en 2013.

    Ces fameux GIA, sont a ce jour AQMI, qui a ete decoupee en plusieurs sous-groupes qui dependent des differents acteurs dans la region, la France, les Etats-Unis, et l'Algerie principalement,  lors de la guerre dite du controle d'AQMI, qui commenca avec l'elimination de Smain Lamari, numero 2 du DRS a Alger en 2007. Relire mes posts sur le sujet de ces derniers jours.

    Lorsque la France envahit le Mali, Fabius se precipita devant la presse pour 'assurer que la France avait echoue en Syrie', le message etait que l'etat francais allait se demobiliser de ses filieres francaises. L'on a exactement le meme phenomene qui se produisit en 1995 en Bosnie. L'imperatif neutralisation et demantelement des filieres de la DCRI. Trevidic entre en jeu a ce moment la!

    Des filieres de la DCRI sont envoyees depuis la France, l'Allemagne, l'Angleterre vers la Macedoine, la Turquie, la Jordanie et le nord Liban pour combattre en Syrie, avant cela en Libye et aider a l'implementation de l'agenda israelien au travers de l'OTAN. Ces filieres deviennent tres dangeureuses pour l'etat francais, car composees de jeunes maghrebins comme en 1995 en Bosnie,  qui retourneront leurs armes et experiences en explosifs acquises contre les services francais et la France-Israel, a un moment donne. Si l'etat ne feint pas de mener une  'guerre contre ces filieres comme en 1995', avant qu'un tres lourd attentat se produise en Europe, l'etat francais sera considere comme le commanditaire des attentats. Cela se produit a Londres et Berlin egalement. Tous les services europeens s'activent pour effacer leurs liens avec ces filieres. c'est le signe d'une frappe imminente de tres gros calibre.  

    L'etat profond francais qui souhaite se laver les mains va tenter de remobiliser vers le Maghreb-Sahel. Mais la plus grande partie des filieres sera eliminee comme dans les annees 1990 et ils seront diabolises, ils passeront ainsi du statut de 'rebelles adules par les medias occidentaux' a de 'tres dangeureux terroristes' selon la classification du charlatan Trevidic. Un rimec de l'Afghanistan, la Bosnie, la Tchetchenie. Il existe des dizaines de temoignages de combattants Maghrebins ou 'convertis europeens', d'abord pris en charge par la DST-DCRI, puis lorsque l'agenda tombe a l'eau ou les plans changeant, sont massacres dans le dos, dans le cadre de la 'protection de l'etat francais'. Ils sont tous fiches a l'insu de leur plein gre par les services des pays du Golfe ou les sous filieres des services franco-israeliens a Rabat, Tunis, Alger, Nouakchott, Tripoli, Ryadh, Doha, Aden, Abu Dhabi. 

    Comment faire pour  neutraliser les filieres francaises libyennes, syriennes que la DST-DCRI, le mossad, le MI6, la CIA ont monte? Il suffit que Trevidic sorte un livre avec plein de saloperies dedans pour expliquer que oui, c'est un charlatan, oui il soutient les reseaux pro-likud francais, oui il veut massacrer tous les 'islamo-bamboulas' au Mali car sinon la France n'aura plus d'uranium et de petrole, et oui il y expose le modus operandi des servies francais pour se couvrir, que oui il s'en fou des alliances entre les sefarades du Golfe, l'agenda israelien, des incoherences magistrales, sur le fait de soutenir une 'insurrection islamiste en Syrie' et de 'combattre une insurection islamiste au Mali' et qu'il a la mission de proteger Clavar et Mangoux, un point c'est tout. C'est le resume de son livre! 

    Une partie de ces jeunes sont tres manipulables et pourraient frapper avec des armes chimiques que les services franco-israeliens leur ont donne en plus des 40 tonnes d'armes pour le compte de l'agenda de Tel Aviv, qui a besoin d'un attentat majeur en Europe pour continuer ses guerres messianiques. En France, c'est en gros un bis repetita des attentats de la DST-DRS en 1995, dans le metro parisien mais avec 50 000 a 100 000 morts. C'est, selon mes sources, le scenario sur lequel travaille Patrick Clavar a Levallois-Perret depuis la fin du mois d'Aout 2012 et ceci dans la ville de Marseille. Il faut se souvenir que les missiles a tetes chimiques des arsenaux libyens sont de fabrications israeliennes. 

    Une autre partie de ces filieres francaises sera utilisee pour destabiliser tout le Maghreb-Sahel, comme au Mali par exemple. Ces jeunes ont ete transportes par les avions de l'OTAN et ont servi directement l'agenda sioniste imperial en Libye et Syrie, ils representent maintenant une menace absolue pour le gouvernement Hollande, car comme on l'a vu en Algerie, l'etat francais est maintenant completement destabilise suite a la precipitation de son operation au Mali et ses plans ont ete rapidement contre-carres a Ain Amenas. Ce qui veut dire que les sections de harkas en Algerie que ce soit les goumia du DRS, dont les chef sont americains, ou les harkas d'el Mouradia pro-Paris ne pesent plus lourd dans la balance. Ca devient interessant, car la survie de l'etat francais, depend de ce qui se passe a Alger, notamment lors du denouement de 'l'operation Merah' qui sert de detonateur a une guerre civile ouverte en France...

    Comme dans les annees 1990, un petit nombre de combattants a compris la manipulation sioniste et s'est immediatement mis a parler: primo pour se courvir, deuxio pour avertir la communaute Musulmane en Europe, sur les plans de services franco-israeliens de fabriquer un casus belli pour perpetuer la guerre et l'invasion des pays du Maghreb-Sahel et du Moyen Orient. On a donc une campagne lancee par Trevidic et les medias francais de diabolisation contre les filieres, creees par ces memes services francais, libyennes et syriennes, financees, armees et entrainees par les services franco-israeliens. C'est encore un signe 'de la perte de controle voulue' par l'etat profond francais (Israel) des operations. Ainsi les israeliens de France n'auront qu'a preparer leurs commandos et le timing des attentats. Puisque la theorie officielle est deja prete. La DCRI et les services europeens disposant des listes des personnes qu'ils ont forme et enmenes sur des guerres. Ces memes services feignent de les poursuivre devant le public, pour les maintenir dans la clandestinite. Apres les attentats, les medias mettent en branle le story-telling contenu dans le livre de Trevidic, et les faussaires experts comme Sifaoui, Bonnet, Raufier, Denece, Jacquart, Caprioli, Bonnet,  des plateaux TV et radios (issus de la maison mossad-pasqua) de Clavar et Mangoux s'activent pour enrober le tout, et l'affaire est classee, modus operandi du 11 septembre. Mais le chaos engendre le chaos... Ce blog en temoigne!

    Pour information ces filieres etatiques occidentales n'ont pas pour but d'infiltrer la reelle Resistance Islamique, car cela est tres couteux en moyens humains, c'est tres long et tres peu rentable en termes de resultats, on a vu le fiasco scandale du GIA ou l'etat francais a connu la destabilisation. On a egalement vu que de l'aveu meme du pentagone, les services occidentaux ne savent pas qui ils ont en fassent d'eux en Afghanistan, Pakistan, Iraq, Yemen, Somalie et cela a mene la premiere puissance hegemonique mondiale a s'effondrer economiquement suite a ses defaites militaires consecutives. La France-Israel deja effondree economiquement, suit le meme chemin. Ces filieres sont des leurres qui sont destinees a canaliser le flux des Musulmans vers des filieres semi-clandestines, 'sous controle etatique sioniste Arabo-Berbero-Africain', afin de combattre la Resistance Musulmane legitime qui est issue directement des peuples Musulmans et qui ne communique presque exclusivement, qu'en direction des peuples locaux et des Musulmans! Le but ultime etant d'empecher les peuples indigenes Musulmans d'acceder a leurs propres richesses, de jouir de leurs propres richesses, de les maintenir divises, pauvres, sous developpes et dependants de l'occident, et de les empecher a tout prix de s'unir autour de l'Islaam, pour reprendre le pouvoir, pour ainsi donc expulser l'occident, les larbins et pantins dictateurs locaux, et les multinationales minieres, petrolieres, gazieres, et autres pilleurs et voleurs des terres Musulmanes!  
     
     
    Abu-Suleyman 
     
    Islamic-Intelligence
     
    Wa Allah swt 'alam
    Et Allah swt est le plus Savant!

    Lien permanent Catégories : afrique 0 commentaire
  • Le Jihad appelle à enlever des soldats israéliens pour les échanger avec les prisonniers

      29/01/2013

    Le Mouvement du Jihad islamique, en Palestine, a appelé à éloigner le dossier des prisonniers de la division politique palestinienne, à l’éloigner du cercle des différences, et à porter la responsabilité envers cette cause et envers les prisonniers dans les prisons.

    Le dirigeant au Mouvement ; Kader Habib a appelé, lors d’une marche organisée par le Mouvement avec les prisonniers, à Gaza, lundi 28/01, la direction égyptienne à agir et à exercer son rôle pour mettre fin au dossier des prisonniers et à leur souffrance.

    Il a également exhorté les factions de la résistance à « se préparer pour enlever d’autres soldats, comme un moyen pour libérer les prisonniers des geôles israéliennes ».

    Habib a affirmé, en outre, que les prisonniers souffrent dans les geôles de l’occupation ; auxquelles ils font face avec toute force et fermeté, ainsi qu’ils mènent une bataille pour la liberté du peuple palestinien et pour sa dignité, invitant, aussi, notre peuple à agir et à se tenir à côté des détenus.

    Habib a souligné, par ailleurs, que l’occupation israélienne porte la responsabilité de la vie et de la sécurité des détenus ; en particulier les grévistes de la faim, demandant au peuple palestinien, à ses factions et à ses dirigeants d’agir efficacement, en faveur de cette question principale.

    http://www.palestine-info.cc
    Lien permanent Catégories : Proche-Orient 0 commentaire
  • Parti Travailliste Nouvelle Calédonie Kanaky : LKU réélu à l’unanimité

    LKU réélu à l’unanimité

    Les travaux de la convention politique du Parti travailliste ont duré jusque tard dans la soirée de samedi, Vallée-du-Tir. Au final, Louis Kotra Uregei a été réélu à la présidence à l’unanimité et deux nouvelles têtes font leur apparition au bureau.

    Si samedi la convention était essentiellement d’ordre administratif, à Pouébo, en décembre, le cap « Kanaky 2014 » avait été réaffirmé.

    Si samedi la convention était essentiellement d’ordre administratif, à Pouébo, en décembre, le cap « Kanaky 2014 » avait été réaffirmé.

    Louis Kotra Uregei sera bien le chef de file du Parti travailliste pour cette année de « choix stratégique » avec comme objectif, toujours, « Kanaky 2014 ».

    Lors de la convention du Parti travailliste, qui se tenait samedi toute la journée à la Maison des syndicats de la Vallée-du-Tir, LKU a été réélu président à l’unanimité. Lors de cette journée administrativement chargée après le congrès de Pouébo en décembre, le Parti travailliste élisait également son bureau. « La plupart des responsables ont été réélus, mais ce qui est le plus notable, c’est l’élection de deux nouveaux qui intègrent le bureau politique », expliquait hier LKU.

    Environnement. Rock Haocas, représentant et chargé des relations internationales de l’USTKE pendant de nombreuses années en Métropole, est de retour au pays et sera chargé d’épauler le président pour les relations internationales du parti. Rachelle Solier, sera chargée d’un tout nouveau secteur au Parti travailliste. Elle devient secrétaire générale en charge de l’environnement. « Ce qui a été le plus long, (NDLR, la convention s’est terminée samedi à 23 h 30), c’est la validation du mode de gouvernance du parti suite à des demandes qui avaient été faites à Pouébo. Un comité communal souhaitait que l’on revienne, comme entre 2007 et 2008, à un fonctionnement sans bureau politique ni président, mais c’est finalement la structure pyramidale qui l’a emporté, avec 122 voix pour et 19 contre », soulignait le président renouvelé.
     

    Absence. Le reste des discussions a porté sur des modifications statutaires du jeune parti, et notamment le mode de désignation des délégués au Congrès. Le rapport financier, qui était inscrit à l’ordre du jour de cette session administrative, n’a pas pu être réalisé en raison de l’absence de la secrétaire générale en charge des finances. « Ce sera présenté au prochain directoire du parti, qui se tient tous les trois mois, précisait Louis Kotra Uregei. Ce sera abordé mardi puisque nous instaurons une commission administrative et politique qui se tiendra désormais toutes les semaines ».
     

    L.L.
    Publié le lundi 28 janvier 2013

    http://www.lnc.nc/article/pays/lku-reelu-a-l-unanimite

    Lien permanent Catégories : Kanaky 0 commentaire
  • Symposium du Groupe du Fer de Lance Mélanésien (GFLM), Port Vila (Vanuatu)

     MSG 2-copie-1

    Thème : Influence du MSG sur le mouvement d’émancipation kanak   

    R.WAMYTAN ancien président du GFLM 2001-2003

    Excellence

                Permettez moi tout d’abord de remercier le pays hôte, le Vanuatu, son peuple et son gouvernement ainsi que la présidence et le secrétariat du groupe de fer de lance mélanésien d’avoir invité les représentants du FLNKS à participer à ce symposium marquant l’ouverture des célébrations du 25ième anniversaire de la création du groupe du fer de lance mélanésien. Je voudrais aussi saluer l’ensemble des autorités et personnalités présentes à ce symposium.

                Au nom du peuple Kanak et au nom du FLNKS représentant les droits légitimes et inaliénables de ce peuple colonisé de la Nouvelle Calédonie/ Kanaky, je voudrais sincèrement remercier le Groupe du fer de lance mélanésien, les pays membres et leurs autorités pour le rôle fondamental  joué depuis 25 ans au niveau d’un soutien actif et indéfectible dans le combat du peuple Kanak pour son indépendance.

                Il faut nous rappeler que le Groupe du fer de lance mélanésien a été crée principalement pour ce soutien à un peuple frère mélanésien encore sous domination coloniale française alors que la grande majorité des pays mélanésiens accédaient à l’indépendance les uns après les autres à partir des années 1970. Cette volonté s’est concrétisée notamment au cours de la réunion informelle de Goroka (PNG) en 1986 insistant sur une commune solidarité pour faire avancer les questions régionales d’intérêt commun y compris la cause du FLNKS pour l’indépendance politique en Nouvelle Calédonie.

                Ainsi comme le souligne le rapport annuel du GFLM de 2010, « le MSG prend son origine d’une vision soutenue par un fort désir politique de se battre pour l’entière décolonisation et la liberté des pays et des territoires de la Mélanésie encore colonisés, en développant  une plus forte identité culturelle, politiques sociale et économique et un lien entre les communautés de la Mélanésie ». Le premier ministre Walter LINI ajoutera : « que le Vanuatu ne sera entièrement libre que lorsque l’ensemble de la Mélanésie sera libre »

                Il est indéniable de constater que sans ce soutien, le rapport de force  politique inégal face au colonialisme français n’aurait pas permis au peuple Kanak  d’exprimer sa revendication nationaliste au niveau régional et international, sa parole aurait été étouffée et rendue inaudible. Grâce à ce soutien des avancées significatives importantes ont été obtenues et j’en citerai quelque unes :  la réinscription de la nouvelle Calédonie sur la liste des pays à décoloniser de l’ONU en 1986, par la résolution 41/41 du 2 décembre 1986, le statut de membre à part entière accordée au FLNKS au sein du GFLM lui permettant ainsi d’assumer la présidence de l’organisation entre 2001 et 2003 puis cette année 2013 pour deux ans.

               Cette reconnaissance de fait du statut du FLNKS comme Mouvement de Libération Nationale (MLN)au sens de l’ONU c’est dire que ce mouvement de libération a la capacité de représenter le peuple Kanak, peut être considérée comme un acte politique majeur de la part des pays mélanésiens. En effet dès sa création en 1984, les pays mélanésiens ont considéré que le FLNKS  représentait le peuple kanak dont la personnalité juridique était jusqu’alors, niée car englobée dans celle de l’Etat colonisateur. Et même s’il n’y a pas eu de résolution de l’ONU reconnaissant le FLNKS comme représentant le peuple colonisé de Nouvelle Calédonie, l’ONU a acté une reconnaissance de fait du statut de MLN pour le FLNKS à partir du moment où le GFLM reconnaissait le FLNKS comme représentant du peuple Kanak colonisé.

              Dans le même ordre d’idée, il convient de noter l’admission du FLNKS comme membre observateur au sein du mouvement des pays non alignés. Le GFLM a toujours laissé le FLNKS dirigé sa lutte en interne en le soutenant à l’extérieur. Même si des doutes ou interrogations concernant la stratégie suivie par le FLNKS ont vu le jours avec la signature des accords de Matignon en 1988 et de Nouméa en 1998, le GFLM a fait entière confiance au FLNKS pour conduire sa lutte. Enfin année après année, le GFLM a constamment oeuvré pour associer au mieux le FLNKS dans les programmes et actions arrêtés pour les pays membres, et ce malgré un handicap du FLNKS : le manque de moyens institutionnels, et financiers  pour faire face à la charge inhérente à son statut de membre à part entière de l’organisation régionale. Mais sans jamais se départir de sa responsabilité, le GFLM a toujours assuré avec ténacité et régularité le suivi de l’application des accords politiques tout en défendant les intérêts du FLNKS au sein de l’ONU, du Forum et du NAM.

    Les forces en présence dans le pacifique

                Le processus de l’accord de Nouméa signé 1998 a ouvert un processus qui engage les signataires dont le FLNKS sur une période de 15 ans devant déboucher sur une consultation référendaire pour l’accession du pays à l’indépendance. Cette consultation peut être organisée à partir des élections de mai 2014 si une majorité de  3/5 du congrès le décide. Sinon l’Etat français organise la consultation en 2018, puis en 2020 et  2022 si le résultat ne débouche pas sur l’accession à la pleine souveraineté.

                Ce qui signifie que le chemin vers l’indépendance est encore long et semé d’embûches. Le principal obstacle est certainement la politique menée par l’Etat Français en tant que grande ou moyenne puissance dans cette partie de l’Océanie. Toute la politique menée par l’autorité de tutelle de la  Nouvelle Calédonie, démontre que cet Etat défend avant tout ses propres intérêts dans le concert des grandes puissances présentes dans la région Asie/ pacifique.

            Pour s’en convaincre, il suffit de se référer aux discours des partis français, de droite ou de gauche qui se succèdent au pouvoir en France. Ils insistent régulièrement sur les mêmes thèmes qui peuvent se résumer par le principe de : « la ligne rouge de l’indépendance interdite » car les outremers sont une chance pour la république française. Sont ainsi énoncés en résumé les mots d’ordre suivant : rendre aux outre- mer la place qu’ils méritent dans la République, valoriser l’étendue de son espace francophone, sa ZEE (zone économique exclusive) doit considérée  comme une immense richesse pour la France et pour l’Europe, d’où la bataille entreprise à l’ONU pour la possession des ilots Mathew et Hunter, revendiquée par le Vanuatu. Ainsi grâce à son outre mer, la France rayonne dans le monde en tant que deuxième puissance maritime (90% de cette puissance lui sont données par l’outre mer et notamment les territoires du pacifique).

            Le colloque organisé par le sénat français le 17 janvier 2013  à Paris confirme de nouveau l’intérêt pour la France sur ses territoires français du pacifique. Il est désormais admis que le Pacifique est devenu le centre de la croissance mondiale, muni d’un potentiel considérable pouvant relever les défis du 21ième siècle (énergie, matières premières, nourriture). L’avenir est désormais tourné vers les exploitations des ressources marines qui deviennent de forts vecteurs d’emploi par la biodiversité, les ressources halieutiques, l’exploitation des terres rares (permettant d’extraire les métaux rares entrant dans la fabrication des ordinateurs, tablettes, Smartphones, lasers, panneaux photovoltaïques, radars, missile). Et le colloque préconise ainsi de défendre dans cette partie du monde les intérêts supérieurs de la France en lien avec les entreprises françaises publiques et privées dont par exemple la compagnie pétrolière TOTAL en lien avec les projets de gaz en Papouasie Nouvelle Guinée ou celles opérant déjà en Nouvelle Calédonie et Polynésie française. La France défend aussi ses intérêts en se servant des territoires français comme tête de pont ou basse arrière de la France et de l’Europe.

                Le mot d’ordre devient ainsi ne pas brader les intérêts français face à deux géants qui se disputent l’influence dans notre régions : les USA et la Chine. Elle fait tout pour affirmer sa présence par le biais de ses territoires qui deviennent ainsi des fers de lance de son action.

                Avec l’’élection du président Obama en 2008 et sa réélection le 6 novembre 2012, le président américain a fait de l’Asie Pacifique la pièce maitresse, le pivot de sa diplomatie après une décennie de conflits en Irak et Afghanistan, il considère que la région Pacifique est le nouveau moteur de la croissance mondiale. Sa première visite après sa réélection a d’ailleurs été réservée à un pays de l’Asie, la Birmanie  et le président OBAMA revendique sans cesse sa part d’océanité (originaire d’Océanie) du fait qu’il est né à Hawaï.

             Pour sa part la Chine,  qui vient de porter Xi JINPING à sa tête, en tant que secrétaire général du parti communiste chinois a clairement affirmé sa volonté d’afficher sa prépondérance politique, militaire, économique et sa souveraineté sur un ensemble d’île et d’îlots de la zone et dans la mer de Chine. Beaucoup de pays de cette zone dépendent de cette super puissance économique et financière pour leur avenir et effectivement  elle  a favorisé l’émergence économique pour beaucoup d’entre eux. Les deux grandes puissances rivales s’affrontent économiquement et pour le moment pacifiquement, dans le Pacifique occidental, c'est-à-dire, notre région.

                Les pays de la zone sont partagés face à ces deux géants et la tendance générale est de se tourner vers les USA pour se protéger et vers la Chine pour se développer L'Amérique, bien entendu, a répondu présent. Elle estime qu'elle joue son statut de puissance numéro 1 dans le Pacifique, car c'est là que sont les marchés de demain, c'est là qu'est la croissance d'aujourd'hui. Bref, c'est là que se trouve le plus grand potentiel de développement économique sur la planète. Elle a donc renforcé ses alliances militaires dans le Pacifique, et la Chine y voit une volonté de la contenir, d'endiguer sa montée en puissance. Bref, elle y voit une attitude hostile, et l'on ne peut écarter l'éventualité d'un affrontement, même très localisé. C'est toute l'ambiguïté de la relation sino-américaine, mélange d'interdépendance et de rivalité stratégique

                De son coté la France a redéployé ses moyens militaires vers la Nouvelle Calédonie en y plaçant son centre de commandement du Pacifique, elle tente ainsi se placer au mieux pour peser dans cette région du monde. Elle considère les états insulaires et plus particulièrement les pays mélanésiens comme une « menace » pour la stabilité de la région suivant la théorie du « trou noir » développé par un chercheur français Mr DOUMENGE qui décrit l’arc mélanésien comme l’arc des crises. Elle se place ainsi comme l’intermédiaire obligé pour le bien des populations face à l’instabilité politique, aux risques environnementaux, au terrorisme et au pillage des ressources marines.

                Au niveau de sa stratégie politique sur ses territoires  qu’elle considère comme des fers de lance de sa politique océanienne se sera la ligne rouge de l’indépendance interdite. Elle se situe dans l’esprit de ce que disait l’ancien président de la république française François Mitterrand « l’indépendance jamais, au pire la partition » Pour se faire, elle poursuit sa politique d’immigration de nationaux français au mépris des directives de l’ONU, elle tente de transposer dans ses territoires du Pacifique, le système de la France Afrique ,  elle brandit le spectre de la partition de la kanaky,  elle assure la main mise sur la ZEE (zone économique exclusive) et ses ressources, elle évoque enfin la possibilité pour l’Etat de reprendre la compétence sur la gestion des ressources naturelles, notamment en ce qui concerne les « terres rares ». Toutes ces stratégies n’obéissant qu’au seul principe de faire en sorte que l’indépendance ne soit plus une option viable pour ceux qui la défendent.

             Comme elle n’a pas l’intention de se retirer de cette région, la France continuera ses manœuvres en tout genre pour renforcer sa présence et sa légitimité par des alliances militaires et autres avec les pays régionaux, en mettant en avant le principe de non ingérence entre pays amis (cf discours de l’ambassadeur de France à Fidji le 14 juillet 2012 ) par la manipulation des populations, les assassinats de leaders, et au niveau économique le maintien des territoires dans une situation d’assistanat par l’immigration ciblée et choisie, la défiscalisation à outrance, les transferts financiers et l’indexation des salaires des fonctionnaires, tous ces éléments qui contribuent à créer une bulle artificielle où se développe une croissance factice avec de hauts revenus, une vie chère et de fortes inégalités sociales.

    Que Faire ?

             Le FLNKS s’est donné du temps au temps pour construire et atteindre son indépendance, des résultats importants ont été obtenus, mais il  s’est fait rattrapé par la mondialisation. A y regarder de plus près, la Nouvelle Calédonie est comme dans une trappe dans laquelle la France l’enferme de plus en plus au nom des intérêts  supérieurs de la Nation.

                Il est donc nécessaire de trouver la bonne porte de sortie pour contrer cette stratégie. Notamment par un renforcement de la place du FLNKS au sein du GFLM, il sera ainsi hors de question pour le moment de céder sa place au gouvernement de la Nouvelle Calédonie car ce serait à coup sur faire entrer la France  dans le GFLM suivant le principe du « cheval de Troie ».

                Une autre option pour contourner la stratégie d’enfermement de la France serait d’obtenir de l’ONU soit un statut d’observateur pour le FLNKS ou que le FLNKS soit reconnu officiellement comme Mouvement de libération nationale.

                Par ailleurs il est nécessaire que le GFLM continue de  porter la parole  du FLNKS au Forum des Iles du Pacifique, au mouvement des pays non alignés et à l’ONU. De son coté, le FLNKS par ses représentants institutionnels en Kanaky devra redynamiser  le partenariat avec le GFLM par la formation des cadres, la coopération économique et commerciale, le développement des échanges...

                Enfin il serait temps qu’à l’occasion des 25 ans de la création de notre organisation régionale, nous puissions ensemble entamer le vaste chantier de la construction mélanésienne en se donnant pour objectif des prochaines 25 années, la mise en place de la Fédération des Etats mélanésiens regroupant la vaste Mélanésie de nos ancêtres de Timor et West Papua au nord à Vanuatu et Kanaky au sud. Le peuple kanak est prêt à s’associer à ce travail titanesque avec vous ensemble afin que notre parole à tous puisse être entendue dans le concert des nations.

    Je vous remercie.

    R.WAMYTAN

    Lien permanent Catégories : Kanaky 0 commentaire
  • Comment Washington et ses larbins locaux ont detruit la Francafrique au Mali en l'enfermant dans un guet-apens militaire, dans une region strategique, ou la France-Israel esseulee est prise dans le filet de l'AFRICOM


    Mise a jour Dimanche 27 Janvier 2013, 09H57 GMT:

    -Les colons franco-israeliens affirment avoir 'remporter une victoire a Gao'. En oubliant de dire que 'les appels d'airs' provoques par le MUJAO, le groupe finance par le Qatar, et dirige par des agents 'franco-algeriens' dans leurs trentaines, issus des forces speciales de l'armee francaise dans la region lyonnaise, travaillant pour la DGSE, n'ont pas combattu les troupes des colons sionistes mais leur ont donne les clefs des zones sous leurs controles croyant duper le monde. Ceci est encore de la pure propagande, les troupes des mercenaires sionistes de Paris n'avancant qu'exactement ou se trouvent leurs groupes sous controle, le MUJAO... Il faut savoir que la DGSE detient les 'diplomates algeriens de Gao'.... Par contre les clans d'Ansar Deen, qui ont compris la manoeuvre sioniste du MUJAO, apres la fuite de Yad Ag Ghali, le 10 Decembre 2012, eux combattent directement et les colons occupants francais qui evitent soigneusement ces zones de combats car ayant subi de tres lourdes pertes durant la premiere semaine... En gros c'est encore du cinema de l'etat major-francais, qui une fois les zones controllees par le MUJAO, (a l'origine du casus belli et de la lettre illegale ecrite par un fantoche franc-macon a Bamako, sans mandat legale pour le faire puisque interimaire, validant un nouveau coup d'etat sioniste,)  officiellement remise a l'armee des occupants apres des simulacres de combats entre DGSE (MUJAO) et colons sionistes parisiens. Ce sont en de vulgaires operations cosmetiques de communications de l'Elysee qui ne dupent que les faibles d'esprits, comme les journaleux francais,  qui ont d'ordre de relayer les informations sans pouvoir les verifier par eux-memes. La ou la DGSE a subi de tres lourdes pertes et ou la France commet des tres graves massacres sur les populations maliennes, les zones sont declarees militaires et impossibles d'acces, ca ressemble beaucoup a ce que fait Netanyahu. Il faudra un jour aller sur des zones ou l'AFRICOM et le DRS operent avec leurs faux groupes, ou d'autres clans et veritables groupes de la resistance Touaregs qui eux ne jouent aucun jeu localement, car ils coupent deja le ravitaillement et la logistique arriere des troupes depuis le Niger et le sud du Mali comme on l'a vu a Tassinga. Ces groupes Touaregs se renforcent tres rapidement avec l'afflux des combattants dans la zone... la guerre commencera reellement, et la France-Israel sera decimee bien comme il faut! Avec la chute de Bouteflika et ses reseaux pro-francais, les developpements en Algerie auront des consequences immenses en France sur l'economie et la securite energetique de ce pays en totale faillite, mais c'est le prix a payer quand on est a 32 % dans les sondages, avec une economie a l'arret et qu'on passe a 80% de popularite dans les journaux apres le massacre de Maliens, et que l'economie est encore plus affaiblie et en vue de tier mondisation totale...      

    -Brzezinsky punit Hollande et refuse d'aider la France au Mali car Dempsey et d'autres connaissent le role exact de la DGSE et de Netanyahu a Benghazi dans le cadre de l'operation Stevens et les clans americains veulent punir au sol les israeliens de France pour se saisir de tout le pre-carre francais, tres vives tensions: Lire ici 


    -Voila le genre d'operations militaires menees par la Resistance Islamique, qui ne sont jamais relayees dans les medias occidentaux, lire ici. Car ces operations frappent les economies des pays agresseurs et affaiblissent les pouvoirs sionistes en place. La Resistance Musulmane vise systematiquement les outils de productions miniers des compagnies occidentales et les installations petrolieres, gazieres, pipelines, obligeant l'ennemi a deployer d'immenses sommes d'argents pour 'proteger' et 'securiser' les installations, et qui necessitent le deploiment de troupes speciales, tres couteuses, qui sont comme tout le monde l'a vu totalement inefficaces. Les faux groupes crees par les services franco-israeliens, par exemple, n'ont jamais attaque et detruit les installations de TOTAL (presente au Yemen) en Algerie, ou AREVA au Niger pourquoi?  Quand on sait que la France organise la guerre civile dans ces pays. Ces operations ciblent le coeur de l'economie des colons, la France deja en faillite, se prepare a rationner le petrole, et le gaz tout comme l'uranium qui sert a ses centrales nucleaires, pour produir l'electricite, que la France doit maintenant acheter aux allemands. L'invasion du Mali provoque l'effondrement structurel de la France de maniere acceleree, ce que ni Hollande, ni l'UE n'ont jamais pu comprendre. Retardant ainsi la mise en place de l'Euro-Reich et affaiblissant les pays va-t-en guerre d'Israel (France, UK, US, Allemagne). Il y a une difference entre la propagande des medias focalisant sur certains groupes, plus ou moins sous controle occidental, et les operations de la Resistance Musulmane, qui vient, frappe et repart sans problemes.   


    Lien permanent Catégories : afrique 0 commentaire
  • L'armee francaise et ses harkis maliens massacrent des civils maliens

    -Une information qui devrait en reveiller plus d'un... Lire ici L'emir du Qatar finance la campagne de Netanyahu et de Lieberman... Aucune reelle surprise ici connaissant la trahison des dirigeants 'Arabes', mais a ce niveau ce qui me surprend, c'est que seuls les juifs sionistes entrent dans le systeme de la mafia juifiste, donc on en deduit que l'emir du Qatar ne peut etre qu'un sefarade, qui se fait passer pour un Musulman en public, comme les Saouds, les Nahyanes, les Al Khalifah et les Al Sabah, je parle meme pas de l'anglo-juifiste de Jordanie ou du Glaoui de Marrakech. Faudra un jour expliquer aux Musulmans pourquoi des juifs sionistes sont au pouvoir dans leurs pays!!!  

    -L'armee francaise et ses harkis maliens massacrent des civils maliens qu'elle accuse d'etre des Musulmans (le Mali est un pays Musulman jusqu'a preuve du contraire) a Sevare, Mopti et Niono, lire ici.  Aucune preuve de l'avancee francaise vers Gao confirmee par des sources independantes, la DGSE se maintient autours de Sevare et ne controle que la partie sud de la ville au prix de bombardements aveugles et de destructions massives. Des milliers de refugies sont sur les routes.  Les resistants Touaregs ont dynamité le pont de Tassiga a la frontiere avec le Niger. Personne ne peut plus passer pour aller au Niger, ou se rendre vers Gao.



    -La France-Israel repond a mon article et confirme qu'elle quitte le Maghreb-Sahel car elle est la source de tous les malheurs des peuples locaux, lire ici la propagande des services francais qui affirment que les societes francaises restent en Algerie... C'est un mensonge ehonte evident, les 600 entreprises francaises partent et seront vite remplacees par des entreprises dont les pays n'ont jamais organise ni de coup d'etat a Alger, ni d'attentats au Maghreb-Sahel ou en France et en Europe. Ce processus est irreversible! Cela fait parti de la defaite de l'etat profond francais (Israel). La France n'est pas indispensable dans le monde Musulman, des lors qu'elle n'est que la branche terroriste armee de Tel Aviv. Que le peuple francais chasse la mafia juive sioniste au pouvoir et au sein des ministeres de la justice, la defense, l'interieur, l'economie et les affaires etrangeres et la situation economique pourrait changer mais, il faut punir l'ennemi et prendre son economie. Ceci est un objectif strategique pour les Musulmans! Le MEDEF sera entre les mains des Musulmans...si il plait a Allah awj dans un tres proche avenir... J'ai vu que le journal des services franco-israeliens le Jeune Afrique, lire ici,  affirme maintenant sur ordre de Paris, car Bouteflika et la DGSE sont a la ruine, que les avions franco-israeliens passent par le Maroc et non plus l'Algerie... Quelle bande de mythomanes racistes, incompetents vous faites, ces deux articles du Monde et du Jeune Afrique sont lies et sont destines a rassurer les milieux financiers et economiques en France et en Europe... Si la France est la premiere dans les hydrocarbures dans le Sahara Algerien, pourquoi depuis 20 ans elle n'a jamais subi d'attaques alors que tout le peuple Algerien sait que la France a mene la guerre civile la-bas?????? Les mensonges finissent par se faire verite, a savoir l'economie francaise aneantie du fait de la defaite militaire francaise au Maghreb-Sahel. Vous l'avez cherche! Sans uranium pour les centrales nucleaires, et autres hydrocarbures, le peuple francais se soulevera comme un seul homme tres rapidement et la nous verrons ou votre islamophobie vous menera!

    Lien permanent Catégories : afrique 0 commentaire
  • Gaza meurt sous le silence complice de la communauté internationale

     

     Gaza meurt avec le silence complice de la communauté internationale. Israel est au dessus des lois en violant le droit international, en snobant les résolutions de l’ONU, en infligeant les mêmes atrocités que le nazisme...un comble!! C'est un état illégal qui déshumanise un peuple en l'enfermant dans le plus grand camp de concentration à ciel ouvert du monde : GAZA. BOYCOTTEZ ISRAEL


    La France de Pétain demeure : je m'explique
    Hollande et Sarkozy en sont ses descendants.
    Hollande en invitant un criminel de guerre, fanatique sioniste en la personne de Netanyahou nous faire des leçons morales sur l'intégrisme et la haine raciale. Un comble au regard de sa politique illégale et d'apartheid idéologiquement meurtrière et raciste en Palestine... De grâce Monsieur Netanyahou, l'inconscient collectif de l'holocauste n’a fait qu'instrumentaliser votre propagande sioniste de destruction et de vol de terre de la Palestine. Ne devrions nous pas instaurer un second tribunal de Nuremberg pour juger ces criminels sionistes?
    Sarkozy j'oubliais le meilleur, par sa campagne nauséabonde en stigmatisant l'islam comme enjeux de politique intérieure pour servir des manœuvres politiciennes et masquer délibérément les réels enjeux de la crise.
    Sauvons l'honneur de la France, ne tombons pas dans l'embrigadement nocif, indignons-nous!


     24 janvier 2013 Par EMMANUEL BARRE

    http://blogs.mediapart.fr/blog/emmanuel-barre/240113/gaza-meurt-sous-le-silence-complice-de-la-communaute-internationale

    Lien permanent Catégories : Proche-Orient 0 commentaire
  • Comment Washington et ses larbins locaux ont detruit la Francafrique au Mali en l'enfermant dans un guet-apens militaire, dans une region strategique, ou la France-Israel esseulee est prise dans le filet de l'AFRICOM

    Comment Washington et ses larbins locaux ont detruit la Francafrique au Mali en l'enfermant dans un guet-apens militaire, dans une region strategique, ou la France-Israel esseulee est prise dans le filet de l'AFRICOM

     
     Division du Mali selon les plans de l'AFRICOM.On comprend mieux les mouvements ayant provoque le casus belli et l'invasion coloniale franco-israelienne.
     
     

    Mise a jour Jeudi 24 Janvier 2013, 16H48 GMT:
    L'objectif est de balkaniser la region MENA au travers du soutien direct ou indirect au projet de l'AZAWAD, et creer ensuite un bloc regional de libre echange comme les sefarades du Golf veulent le faire, lire ici.  Mais avant cela il faut se debarasser des pantins installes au pouvoir par les anciens colons et issus des coup d'etat des annees 1960-80 et en installer d'autres qui seront plus 'proches' des peuples de la region. Il devront etre ou paraitre comme etant des Musulmans, du moins devant les cameras se comporter de la sorte.



    Cette strategie est egalement doublee d'une seconde strategie a un niveau superieur, qui elle voit Washington se replacer economiquement sur la scene mondiale face a Pekin, en se servant des reseaux coloniaux europeens en Afrique, tout en les detruisant en meme temps, en fixant et embourbant la France au Mali, pour combattre l'avancee de la Chine, qui a fait de l'Algerie, du Mali, sa base. La Francafrique devient le mulet de l'AFRICOM. La France etant alignee sur Tel Aviv, le plan de l'AFRICOM est de la dominer avec une strategie a plusieurs etages, pour que celle-ci fasse le travail au sol et soit suffisament affaiblie de toutes parts, pour ne jamais discuter un ordre, donc suivre l'agenda de Washington, pour qu'enfin les multinationales americaines en premier lieu raflent les contrats tandis que la France detestee en Europe, au Maghreb-Sahel, et ailleurs, soit defaite militairement et ne profite pas de la situation, un espece 'd'Iraq francais'. Si AREVA est presque en faillite et a ete chasse en Ouganda, Angola, Centre-Afrique par l'AFRICOM, les conglomerats miniers americains sont venus se replacer dans la zone. L'operation au Mali aura permis a Washington de prendre le controle total de la France et de son gouvernement pro-israelien qui ne peut plus decider par lui-meme. Hollande ayant ete installe par les americains, le plan a fonctionne, jusqu'a ce que les clans franco-israeliens de Tel Aviv se soulevent a l'etranger en a Paris, voyant le coup venir, mais bien trop tard. Si Romney avait ete elu, les americains auraient envahi le Mali directement sur ordre de Tel Aviv, comme l'a fait Hollande. Le soubre-saut de In Amenas, ou la DCRI (dirigee par Israel) et un groupe maintenant dissident de AQMI (qu'elle manipule), avec l'appui de Bouteflika en relation avec la DGSE, pour tenter d'impliquer les sections francaises d'Algerie dans le conflit malien, n'aura pas marche longtemps. 
     
    Pire encore! Confirmation en mondiovision que l'AFRICOM a pris la tete du DRS de Tewfik et de Tartag. Il faut comprendre que l'assault ordonne par les forces speciales sous controle du DRS a In Amenas est une attaque directe de Washington contre Paris. La francafrique n'est plus, annoncant la regionalisation de la France, la destruction de l'economie francaise, car la colocalisation est bloquee du fait de l'auto-destruction de Bouteflika lors de sa tentative de se maintenir au pouvoir en 2014 avec l'aide de Paris. La disparation de 8200 emplois Renault en France correspondait a l'ouverture de l'usine Renault en Algerie, completant le dispositif marocain, ou la France espere reigner sur le marche africain de l'automobile et d'autres secteurs, face aux pays du BRICS. Toyota aura l'usine prevue pour Renault, projet soutenu par Bouteflika uniquement selon plusieurs sources. L'auto-elimination de Bouteflika pour 2014 annonce la fin de la colocalisation de l'industrie francaise au Maghreb-Sahel, est-ce l'une des raisons expliquant que beaucoup de japonais ont ete liquides lors de l'operation franco-israelienne de In Amenas? Avec la competition franco-anglaise sur les gaz de schiste, on est en droit de le penser!

    Une Algerie libre pourrait se saisir des 30 meilleurs entreprises francaises du CAC 40 des 2013 et de facto s'asseoir sur le marche Africain avec la technologie, le beurre et l'argent du beurre qui va avec, mais avec des vieillards corrompus octogenaires, qui ont la vie derriere eux, ce genre de chose les depasse. Mais l'avenir reserve de tres grosses surprises a l'etat profond francais. 

    Ou sont les politicards francais dont ceux qui se reclament de 'l'identite francaise'?  Ils ne trouvent rien a redire, ils valident la colonisation, donc l'immigration qu'ils creent avec les guerres civiles et les coup d'etat, le terrorisme de masse,  et puis ils la denoncent au travers de leur haine de l'Islaam, comme un fond de commerce lucratif sans fin. Mais colonisation-immigration de masse sont les deux faces d'une meme piece, alors pourquoi se taire sur la colonisation et denoncer l'immigration de masse, qui decoule directement de la colonisation  et l'instabilite qu'elle cree? Ceux-ci ferment les usines en France pour les implanter sur les rives du Sud et recoloniser l'Afrique en payant les travailleurs 250 euros le mois. Parlaient-ils de relocaliser en France? 

    Les sionistes ont la main mise sur tous les partis politiques francais, dont le manque de coherence, de courage, et de lucidite ont participe a leur auto-destruction, la fistone le pen etant un cas pathologique, du meme niveau que celui de Sarkozy ou Hollande.  Ils trompent leur peuple avec l'islamophobie comme matrice de diversion, Hollande etant sur la meme ligne que la fistone Le Pen, mais pour la defense des interets francais ou israeliens? Les goy-souchiens francais doivent deviner eux-memes? Avec les plans tires sur la comete, qui ne peuvent marcher que si un pays est encore souverain, independant et libre, mais la France est la somme de 7 regions, c'est bien L'Europe! ... C'est fini! La ruine economique qui va avec! Leurs mensonges les depassent, les francais connaissent la nature du terrorisme de l'etat profond (Israel) a Paris!

    Les financiers philantropes comme Soros et d'autres banksters de la JP Morgan ou de Goldman-Sachs ou meme la Deutsche-Bank prendront un malin plaisir a detruire la France de l'interieur et surtout le petit peuple, qui n'a rien demande, y rachetant tout pour une miche de pain, et tapant de tant en tant meme sur le CRIF et les factions sionistes francaises avec l'aide d"Amnesty, HRW et autres Open Society pour amadouer les Musulmans et les faire integrer les rangs du plan d'occupation de la region. Cote francais ou cote americain, la colonisation reste mais change juste de drapeau... 
     
    La chute de Sarkozy est la consequence directe de la perte des 35% de petrole promis a TOTAL en Libye, operation menee par la CIA et Stevens qui ont liquide la DGSE en ecartant Abdel Jalil et d'autres pro-francais du pouvoir a Tripoli, placant des lobbiystes americains comme Al Kleib. Suivie par la liquidation de Stevens a Benghazi qui est directement liee a cette affaire ou les anglais et les francais apparaissent comme les harkis de l'empire ne gagnant rien sur le terrain, tentant uniquement de maintenir certaines de leurs positions. Le meme scenario s'est produit en Syrie. L'operation de Benghazi etant integre a une destabilisation depuis Tel Aviv dans la campagne electorale americaine pour imposer Romney, et preparant l'attaque sur l'Egypte par les factions pro Tel Aviv. Combien de temps l'AFRICOM maintiendra Tartag et Tewfik en place? Car Bouteflika et la DGSE ont perdu toute credibilite a Alger! Le talon d'achille de l'AFRICOM, c'est Tewfik et sa participation au 11 septembre 2001 avec Israel et donc sa facilite a trahir pour sauver sa tete, d'abord francais, puis americain, mais toujours israelien! Car tout le monde a vu que la bataille entre factions sionistes imperiales fait le jeu de la Resistance Musulmane sur le terrain! Meme Brzenzinsky le dit!
     
    Ce que redoutent Washington, c'est que la Resistance, celle qu'ils n'ont jamais reussi a identifier, a infiltrer, et a vaincre, puisse detruire les appareils de production et d'exploitation des occidentaux dans le Maghreb-Sahel, comme en Iraq et Afghanistan, retardant tout les plans et destabilisant encore un peu plus les economies des envahisseurs, comme la DGSE deja en place sur les mines d'uranium au Niger car l'AFRICOM prevoit de chasser par la force AREVA, lire ici
    Mais ou est la lettre de demande d'aide de la part des fantoches du Niger? Le Drian, mais qui 't'a demande de venir au Niger? Tu fais comme chez toi l'israelien? C'est une violation flagrante de la souverainete d'un etat, mais la DGSE est au controle de ce pays depuis 30 ans, y organisant la famine, la guerre civile, massacres de masse, viols systematiques par les larbins francais, le vol et le pillage des richesses de la population Musulmane locale. Comme au Mali! Qu'est ce que la France a fait dans ces pays, absolument rien, l'etat profond francais vole, viole, massacre, pille, detruit les economies locales, destabilise, cree de l'insecurite, de l'immigration clandestine vers l'Europe...  AREVA et TOTAL en tete de liste, meme si ils ne sont pas les seuls, les occidentaux en general le font tous. La Chine n'a pas colonise l'Afrique, normal qu'elle y enregistre des victoires economiques retentissantes au detriment des semeurs de genocides europeens...




    Bizarre quand meme que le site strategique d'Arlit ne fut protege avant, les otages francais auraient ete 'proteges'. A moins que la strategie etait de redeployer des troupes francaises au sol en organisant les prises d'otages depuis Paris, en passant par des clans harkis a Alger, l'excuse bidon du terrorisme. Pauvres familles des otages, subissant le mensonge ehonte de Hollande et des services francais. Le monde a pu voir que les attaques menees par la Resistance Musulmane visaient les reseaux de pipelines et les compagnies petrolieres en priorite, creant le chaos en Europe et retardant la mise en place de l'Euro-Reich, car la misere souleve les peuples contre leurs dirigeants, le delai dans la mise en application du marche transatlantique lui meme retardera la mise en place de la zone 'Arabe de libre echange' ou meme du 'l'union des federations d'Afrique', c'est le meme plan sioniste mondialiste,  sous controle total des ennemis de l'Islaam, consacrant la mise en place finale de la domination sioniste, quelque soit le clan, soft power de Brzezinsky ou hard power de Netanyahu, sur les terres Musulmanes, lire ici


    'T'as vu ca ? On va le refaire mais en Europe, si tu attaques pas les pays Musulmans pour nous'... dixit Netanyahu!


    Avec la disparition des 'laics' a Tel Aviv et a Paris, la prise de pouvoir des talmudistes religieux lors des dernieres simulacres d'elections, confirmation est etablie du deroulement des plans sataniques talmudiques, annoncant la prochaine attaque israelienne contre les Musulmans en Egypte, Liban-Syrie, Jordanie-Iraq et Arabie Saoudite. Confirmant toutes les propheties du Sceau des Prophetes Muhammad saws. L'unite des Musulmans est imperative sur tous les continents! Voir hadiths au bas de la page!




    « Certes, cette communauté qui est la vôtre est une communauté unique (une), et Je suis votre Seigneur. Adorez-Moi donc. » [Sourate 21, verset 92]

    « Les Croyants ne sont que des frères. Ramenez donc la paix (la réconciliation) entre vos deux frères »[ Sourate 49, verset : 10.]

    « Et obéissez à Dieu et à Son messager; et ne vous disputez pas, sinon vous fléchirez et perdrez votre force » [Sourate 8 , verset 46]

      Le Prophète (paix et salut sur lui) dit:
    « …ô hommes, votre Seigneur est Un (le même), et votre père (Adam) est le même, il n’y a de privilège pour un arabe sur un non arabe ni pour un non arabe sur un arabe, ni pour un rouge (blanc) sur un noir, ni pour un noir sur un rouge (blanc) ; si ce n’est par la piété »[Extrait du sermon du Prophète (صلى الله عليه و سلم) avant sa mort] 


    روى الإمام البيهقي، من حديث جابر رضي الله عنه، أن النبي صلى الله عليه وسلم، خطب في خُطبة الوداع، في أوسط أيام التشرق، فقال
    يا أيها الناس: إن ربكم واحد، وإن أباكم واحد، ألا لا فضل لعربي على عجمي، ولا لعجمي على عربي، ولا لأحمر على أسود، ولا لأسود على أحمر إلا بالتقوى
    رواه أحمد في المسند (23489)، وقال محققوه: إسناده صحيح، عن من سمع النبي، وقال الهيثمي في مجمع الزوائد: رواه أحمد ورجاله رجال الصحيح (3/586) '

     
    A bon entendeur Salaam,
     
    Abu-Suleyman   
     

    La main du Pentagone derrière l’intervention française au Mali

     

     



    Alors que les soldats français envahissent le Mali pour un combat visant à repousser l’avancée de militants islamistes, des questions ont d’ores et déjà été posées quant aux motifs derrière cette intervention. L’écrivain et chercheur en géopolitique William Engdahl a dit à RT que les Etats-Unis utilisaient la France comme bouc émissaire afin de sauver la face.

    RT: Au moment où la France et le reste de la zone Euro essaient d’enrayer la crise économique, qu’est-ce que Paris cherche par son implication dans un autre conflit à l’étranger ?

    William Engdahl: Et bien, je pense que l’intervention au Mali est un autre avatar du rôle de la France dans la déstabilisation que nous avons vue, spécifiquement en Libye l’an dernier et le renversement du régime de Kadhafi. Dans un sens ceci représente le néo-colonialisme français en action.

    Mais de manière intéressante, je pense que l’intervention française est en fait la main très puissante du Pentagone américain qui s’est préparé à une partition du Mali, ce qui est en train de se passer, entre le nord du Mali, ou Al-Qaeda et d’autres terroristes sont supposés être la cause de l’intervention militaire française et la Mali du sud, qui est plus une région agricole. Parce que le nord du Mali a vu d’importantes découvertes de pétrole récemment, cela mène directement à penser que cela est en fait très pratique d’avoir ces rebelles armés débordant de la frontière libyenne l’an dernier, au même moment qu’un capitaine de l’armée malienne, entraîné par les Etats-Unis, faisait un coup-d ‘état dans le sud du Mali et installait un régime dictatorial contre un des très peu nombreux présidents africains élus démocratiquement.

    Ainsi, cette entreprise porte la marque du commandement américain en Afrique, AFRICOM, et une tentative de militariser toute la région et ses ressources naturelles. Le Mali est une tête de pont stratégique en cela. Il est frontalier de l’Algérie, qui est une des premières priorités de ces interventions variées de l’OTAN de la part de la France, des Etats-Unis et d’autres parties. De plus il y a autour la Mauritanie, la Côte d’Ivoire, la Guinée, le Burkina Faso, tous ces pays représentant des ressources naturelles immenses quasiment inexploitées, que ce soit pour l’or, le manganèse ou le cuivre.

    RT: Pourquoi la France fut-elle le premier pays occidental a se retrouver si directement impliquée ? Quel message cette initiative militaire envoie t’elle à ses alliés ?

    WE: Je pense que ceci reflète la stratégie du gouvernement Obama: Laissons la France encaisser les coups sur ce problème comme elle l’a fait en Libye et en d’autres endroits cette dernière année et demie et les Etats-Unis eux, vont essayer de jouer un rôle plus discret de derrière la scène, plutôt que de se retrouver au front comme ils le furent en Afghanistan et en Irak, ce qui coûta aux Etats-Unis leur crédibilité au regard du monde. Les Etats-Unis jouent un peu plus un jeu sournois ici, mais la diligence pour les Etats-Unis d’annoncer son soutien à la France et son action militaire ainsi que les actions de l’AFRICOM ces deux dernières années au Mali montrent clairement que ceci est en fait une opération américaine et que la France joue le rôle du petit cadet associé.

    RT Dans quelle mesure ce conflit peut-il dégénérer ? Les Français peuvent-ils être mis en échec et qui d’autre pourrait s’impliquer ?

    WE: Les autres pays européens n’ont aucun désir de se retrouver impliqués avec leurs troupes dans une situation au sol du type de celle d’Afghanistan. Les Allemands donnent une aide humanitaire et quelques commandos mais franchement, je pense que cette organisation AQMI est très suspicieuse et le timing de ses activités suggère que peut-être quelques pays de l’OTAN sont en train de l’aider à obtenir des armes et ainsi créer un casus belli pour une intervention de l’OTAN. Je pense que nous assistons à un jeu particulièrement cynique se jouant au Mali et que cela est très dangereux alors que l’Afrique est le continent subitement découvert par la Chine, les Etats-Unis, l’Europe et le reste du monde, comme étant le prochain endroit pour sécuriser de vastes ressources naturelles.

    ­ Une cascade de conséquences

    Quand la France a commencé son intervention au Mali, elle aurait dû être préparée à faire face à une “cascade de conséquences inutiles”, comme la situation de prise d’otages en Algérie, a dit à RT l’analyste politique Alex Korbel de Contrepoints:

    “Nous sommes en train d’échanger une menace potentielle, contre un compte réel de victimes, nous parlons de civils dans ce cas précis”, a t’il dit à l’antenne.

    Alors que les rebelles engagent les forces, le conflit est voué à déborder sur les pays voisins, ceci peut éventuellement impliquer l’ensemble de l’Afrique de l’Ouest, pense l’analyste. Korbel pense que la France a fait une erreur en s’engageant dans un conflit qui est voué à l’escalade.

    “Sommes nous vraiment préparé à combattre dans une guerre en l’Afrique de l’Ouest ? Je ne le pense pas !” a t’il ajouté.

    L’opinion publique française ne soutient pas non plus l’approche de son gouvernement, “parce que lorsqu’il fut élu, 64% des Français considéraient que François Hollande ne serait pas capable de gérer une crise internationale majeurs”, ajoutant que “bientôt, le public va réaliser que ceci est une guerre inutile et très coûteuse”.

    L’analyste pense que la France ne peut simplement pas financer cette guerre. “Nous sommes maintenant engagés dans 16 opérations militaires différentes à travers le monde et le Mali est la dernière en date. La dette publique représente un véritable problème et le budget n’a pas été équilibré depuis 1974 (NdT: juste après la loi Pompidou-Giscard sur la Banque de France comme par hasard…), nous n’avons pas un centime pour financer une autre guerre inutile”, a t’il dit à RT.

    Article original en anglais :http://rt.com/news/mali-intervention-pentagon-conflict-303/
    Traduction : Résistance 71

     

    Quelques Hadiths confirmant l'etat des lieux actuels : 

     

    De nombreux hadith authentiques annoncent qu’avant l’apparition de l’Antéchrist les musulmans auront à affronter les chrétiens qui seront plus nombreux dans une guerre impitoyable[1]. Ces hadith annoncent aussi que beaucoup de chrétiens se convertiront à l’islam et combattront, avec les musulmans, leurs anciens coreligionnaires ; et c’est justement ces derniers qui conquerront Constantinople.[2]
     
     
     
    Nous avons déjà vu dans un hadith précédent regroupant certains signes de l’heure :
     
    « …puis vous ferez la trêve avec les Banu al-Asfar[3]. Ils vous trahiront et marcheront sur vous sous quatre-vingt étendards, sous chaque étendard, il y aura douze mille soldats. »[4] 
     
     
     
    Ce hadith montre le très grand nombre de soldats occidentaux dans cette guerre. Dans un autre hadith, le prophète (Salla Allahou ‘aleyhi wa Sallam) dit « Lorsque l’heure arrivera, les Romains seront les plus nombreux. »[5]
     
     
     
    Dhu Mikhar (Radiya Allahou ‘anhou) rapporte avoir entendu le prophète (Salla Allahou ‘aleyhi wa Sallam) dire : « Vous allez faire une alliance de paix avec les Romains et vous combattrez ensemble un ennemi commun. Vous sortirez vainqueurs de cette guerre et vous acquerrez un grand butin. Puis, vous descendrez dans un pâturage plein de collines ; là, un chrétien lèvera la croix et s’écriera : « c’est la croix qui a gagné ! » Un soldat parmi les musulmans s’irritera cette provocation et cassera la croix. Devant cela, les Romains trahiront leur pacte et se rassembleront pour la grande tuerie. Les musulmans se précipiteront alors vers leur armes et combattrons. Dieu fera grâce à cet escadron du rang de martyr. »[6]
     
     
     
    Ce hadith développe la cause de la grande tuerie entre les musulmans et les chrétiens à la fin des temps.
     
     
     
    Abu Hurayra (Radiya Allahou ‘anhou) rapporte avoir entendu le prophète (Salla Allahou ‘aleyhi wa Sallam) dire : « L’heure ne viendra pas que les Romains descendront à Dabiq[7]. Une armée musulmane regroupant des hommes parmi les meilleurs sur terre à cette époque se dépêchera de Médine pour les contrecarrer. Une fois les deux armée en face, les Romains s’écrieront : « Laissez nous combattre nos semblables qui se sont convertis ! » Les musulmans répondront : « Par Dieu, nous ne laisserons jamais tomber nos frères. » Puis la bataille s’engagera.
     
    Un tiers s’avouera vaincu ; plus jamais Dieu ne leur pardonnera. Un tiers mourra ; ils seront alors les meilleurs martyrs aux yeux de Dieu. Et un tiers vaincra ; ils ne seront plus jamais éprouvés et ils conquerront Constantinople. Puis, alors qu’ils auront accrochés leurs épées sur des oliviers et se mettront à se partager le butin de guerre, le diable, lancera faussement parmi eux l’appel suivant : « l’Antéchrist vous a remplacé dans vos foyers ! » Alors, ils se hâteront à partir. Une fois arrivés au Sham, celui-ci sortira. Les troupes musulmanes se prépareront alors à le combattre et disposeront leurs rangs ; mais au moment de la prière, Jésus fils de Marie descendra et guidera les fidèles. A sa vue, l’Antéchrist fondra comme fond le sel dans l’eau. S’il l’aurait laissé, il aurait fondu jusqu’à la mort, mais l’envoyé de Dieu le tuera et montrera aux musulmans son sang sur la pointe de sa lance. »[8]
     
     
     
    « Un tiers sera vaincu ; plus jamais Dieu ne leur pardonnera » signifie qu’il y aura parmi les musulmans en ces moments cruciaux une grande apostasie comme nous allons le voir clairement dans le hadith suivant d’Ibn Mas’ud (Radiya Allahou ‘anhou).
     
     
     
    Ce hadith nous informe que cette grande guerre aura lieu au Sham peu de temps avant l’apparition de l’Antéchrist et que dans les rangs musulmans, il y aura un grand nombre de chrétiens convertis.
     
     
     
    Yasir Ibn Djabir (Radiya Allahou ‘anhou) raconte : « Un grand vent de sable s’était levé avec violence un jour à Koufa ; alors un homme qui aimait les événements extraordinaires dit à Ibn Mas’ud : « L’heure est venue ! » Ibn Mas’ud, qui était adossé, s’assit et dit : l’heure ne viendra pas que les gens ne se partagerons plus les héritages et ne se contenteront plus des butins. » puis il montra de sa main la direction de Sham et dit : « un ennemi se rassemblera là bas pour combattre les musulmans. Ces derniers aussi se rassembleront pour la bataille . » Je lui dis : « tu insinues par l’ennemi, les Romains !
     
    Il répondit : « Oui. Il y aura au courd de cette guerre une grande apostasie. Les musulmans engageront dans la bataille un premier escadron qui fera le serment de combattre jusqu’à la mort ou bien la victoire. La nuit tombée, après une dure bataille, les deux camps se replieront sans qu’il n’y ait de vainqueurs ; cependant les hommes de cet escadron périront. Les musulmans engageront alors un second escadron qui fera le même serment puis un troisième, et à chaque fois les deux camps se replieront la nuit sans qu’il n’y ait de vainqueurs ; cependant les hommes de ces escadrons tomberont aussi. Le quatrième jour, le reste des musulmans se lèvera et combattra jusqu’à la victoire finale. L’engagement sera terrible ; comme jamais cela n’a été vu ! Les oiseaux qui voleront dans les airs à proximité du champ de bataille tomberont morts. A la fin de cette guerre, il ne restera d’une famille de cent membres qu’un seul survivant ; Quel butin pourrait consoler alors quiconque ?
     
    Et quel héritage se partager ? En ces mêmes moments, les survivants entendront un cri leur annonçant un malheur plus grand : « l’Antéchrist vous a remplacé parmi vos enfants ! » Ils abandonnerons alors tout et retournerons chez eux. Ils enverrons en éclaireurs dix cavaliers. Le prophète (Salla Allahou ‘aleyhi wa Sallam) disait : « Je connais leurs noms, les noms de leurs pères ainsi que la couleur de leurs chevaux. Ce seront parmi les meilleurs hommes sur terre en ces temps-las. »[9]
     
     
     
    Ce hadith nous renseigne sur l’ampleur de cette guerre et le grand nombre de morts parmi les deux camps.
     
     
     
    Abu al-Darda’ (Radiya Allahou ‘anhou) rapporte que le prophète (Salla Allahou ‘aleyhi wa Sallam) a dit : « La capitale des musulmans le jour de la grande tuerie sera Damas, une des meilleures ville du Sham »[10]
     
     
     
    Abu Hurayra (Radiya Allahou ‘anhou) rapporte que le prophète (Salla Allahou ‘aleyhi wa Sallam) a dit : « Avez-vous déjà entendu parler d’une ville dont une partie est sur terre et l’autre partie en mer ? » Ses compagnons lui dirent : oui, ô messager de Dieu ! » il dit alors « L’heure ne viendra pas que soixante-dix mille musulmans parmi les fils d’Isaac la conquerront. Lorsqu’ils arriveront, ils ne combattront pas avec leurs armes ni ne lanceront des flèches ; ils diront : La ilaha illa-llah wa-llahu akbar » (Il n’y a pas de divinité sinon Dieu. Dieu est grand) et la première partie qui est en mer tombera. Puis, ils diront une seconde fois : « la ilaha illa-llah allau akbar » et la seconde partie tombera. Puis, ils diront une troisième fois « la ilaha illa-llah allau akbar » et ils l’investiront en bénéficiant de son butin. Puis, alors qu’ils seront en train de partager le butin, ils entendront un cri : « l’Antéchrist est sorti ! Alors, ils abandonneront tout et reviendront. »[11]
     
     
     
    Pour les exégètes, cette ville n’est autre que Constantinople comme l’a indiqué le hadith d’Abu Hurayra (Radiya Allahou ‘anhou) susdit.
     
     
     
    .
     
     
     
     
     

     
     

     
    [1] le mot emprunté par le prophète (salla Allahou ‘aleyhi wa sallam) pour dépeindre cette grande guerre est le mot « malhama » qui signifie « boucherie. »
     
    [2] Constantinople a été conquise par les musulmans, une première fois, en l’an 1453 et elle sera conquise une seconde fois quelques temps avant l’apparition de l’Antéchrist comme nuos allons le voir dans ce point. Ahmad Shakir considèrent que les musulmans ont perdu cette ville depuis que Kemal Ataturk a fondé au début du xx ième siècle la République laïque deTurquie.
     
    [3] int. « les fils de blonde » : Nom que donnaient jadis les Arabes aux Romains. On pourrait comprendre à travers cette appelation ou celle de « Romains » les Occidentaux d’une façon générale.
     
    [4] Rapporté par Bukhari
     
    [5] Rapporté par Muslim
     
    [6] Rapporté par Abu Dawud et autes. Al-Albani le juge authentique.V. al-qiyama alsughra
     
    [7] Ville de Syrie proche d’Alep.
     
    [8] Rapporté par Muslim
     
    [9] Rapporté par Muslim
     
    [10] Rapporté par Abu Dawud et autres. Al-Albani le juge authentique. V. al-qiyama alsughra
     
     
    [11] Rapporté par Muslim

    Abû   Hurayra (qu’Allah soit satisfait de lui) rapporte ces propos du Prophète -sur lui la grâce et la paix: «Mon Seigneur, bénis nos Damascènes, Mon Seigneur, bénis nos Yéménites ! Et nos Nejdites ? Demandèrent quelques-uns des assistants. Mon Dieu, bénis nos Damascènes et nos Yéménites ! Répéta le Prophète (saluts et bénédictions d’Allah sur lui). Et nos Nejdites ? Il me semble qu'à la troi­sième fois le Prophète (saluts et bénédictions d’Allah sur lui) conclut : « C'est là-bas qu'auront lieu des tremble­ments de terre et des troubles, et c'est de là que sortira la corne du diable.» (Boukhari, Tirmidhî)


    - Dans un autre hadîth le Prophète (saluts et bénédictions d’Allah sur lui) dit, en dési­gnant l'orient : «La tête de la mécréance vien­dra de là où sort la corne du diable.» (Muslim)

    - Le fils de 'Umar (qu’Allah soit satisfait d’eux) entendu l'Envoyé d’Allah -sur lui la grâce et la paix- prononcer ces mots : «N'est-il pas vrai que les troubles viendront de là où pointe la corne du diable? », alors qu'il était tourné vers l'orient. (C'est-à-dire vers le Najd dont Ryad est l'actuelle capitale).

    - Umm Sharîk (qu’Allah soit satisfait d’elle) demanda au Prophète (saluts et bénédictions d’Allah sur lui) : « Où se­ront les Arabes en ce jour ? « Ils seront peu nombreux, répondit-il ; la plupart d'entre eux se trouveront à Jérusalem avec leur imam qui sera un homme juste. Lorsque ce­lui-ci s'avancera pour diriger la prière du ma­tin, Jésus fils de Marie descendra parmi eux ; l'imam en le voyant reculera pour lui céder sa place, mais Jésus lui mettra la main sur l'épaule et lui ordonnera : Demeure à ta place, car c'est sous ta direc­tion que s'accomplira cette prière. L'imam ac­complira la prière ; une fois celle-ci terminée, Jésus commandera : Ouvrez donc la porte ! On l'ouvrira tandis que l'Antéchrist se tiendra derrière elle avec

    soixante-dix mille juifs, chacun armé d'un sabre finement travaillé et dégainé. Lorsque l'Antéchrist verra Jésus, il se mettra à fondre comme le sel dans de l'eau et il prendra la fui­te. Jésus le poursuivra en disant : J'ai un coup à te donner, et tu ne m'échap­peras pas ! Il le rejoindra à la porte orientale de Ludd et le tuera. Allah mettra les juifs en déroute, et rien de ce qu'il a créé ne dissimu­lera de juif en ce jour sans qu'il ne le fasse parler : pas un arbre, une pierre, un mur, une bête qui ne dise : O serviteur de Dieu, ô musulman, voici un juif, viens le tuer! »

    - L'Antéchrist demeurera quarante ans sur ter­re, dont une année aura une durée de six mois, une autre celle d'un mois, une autre cel­le d'une semaine. Quant aux autres années, elles passeront à la vitesse de l'éclair, au point qu'un homme se réveillant à la porte de Médine ne pourra en atteindre l'autre porte avant le soir.

    Comment prierons-nous pendant ces jour­nées si courtes, ô Envoyé d’Allah? Lui fut-il demandé. « Vous ferez des estimations, en échelonnant les prières pendant ces journées courtes comme vous le faisiez pendant les journées longues. Jésus, dans ma communauté, sera un juge équitable et un imam juste ; il brisera la croix, égorgera le porc, supprimera la jizya et la zakât qui ne sera plus prélevée ni sur les ovins, ni sur les chameaux. La haine et la jalousie disparaîtront de la surface de la terre ainsi que toutes les sources de conflits et l'on verra le nouveau-né mettre la main à la bouche du serpent sans qu'il cherche à le piquer, la petite fille provoquera le lion sans qu'il lui fasse de tort et le loup sera comme le chien au milieu du troupeau. La terre sera emplie de paix comme un récipient se remplit d'eau. La concorde sera générale et Seul Allah sera ado­ré. La trêve sera universelle et les Qurayshites seront dépossédés de leur pouvoir. La terre se­ra semblable à un plat d'argent, donnant ses fruits en abondance comme au temps d'Adam -sur lui la grâce et la paix-, au point qu'une grappe de raisins ou une grenade pourront rassasier tout un groupe. Les taureaux seront vendus au prix fort et les chevaux pour une poignée de dirhams. « Et pourquoi les chevaux ne vaudront-ils plus rien ? Lui fut-il demandé. Parce qu'ils ne seront plus montés pour fai­re la guerre, répondit-il. Et les taureaux, pourquoi seront-ils hors de prix ? Parce que la terre entière sera cultivée.» (Ibn Mâja)

    - On a également rapporté ces propos de l'Envoyé d’Allah -sur lui la grâce et la paix- : «Le Messie, le fils de Marie rencontrera des gens de ma communauté qui seront comme vous, voire mieux que vous.» Et il répéta cela par trois fois.

    - Abu Hurayra (qu’Allah soit satisfait de lui) aurait également rapporté de l'Envoyé d’Allah -sur lui la grâce et la paix- : «Jésus descendra parmi huit cents hommes et quatre cents femmes de ma communauté qui seront les meilleurs des croyants en ce jour. Ils seront semblables aux gens pieux des siècles passés.»

    - Jâbir a entendu ces paroles du Prophète -sur lui la grâce et la paix- : «II y aura toujours dans ma communauté un groupe pour dé­fendre le vérité jusqu'au jour du Jugement. Jésus, fils de Marie, descendra parmi eux et leur émir lui demandera de diriger leur prière. Mais Jésus leur répondra : Non ! Dirigez-vous les uns les autres à cause de la faveur dans laquelle Allah tient cette communauté.» (Muslim) 



    Et Allah swt est plus Savant !

     

    Lien permanent Catégories : afrique 0 commentaire
  • les colons prennent d'assaut la ville de Naplouse

     De nombreux colons juifs ont envahi, après le minuit, la ville de Naplouse et ont pénétré dans la région du lieu de Youssef dans la rue d'Amman à l'est de la ville dans le but d'accomplir des rituels talmudiques.

    Des témoins oculaires et des sources bien-informées ont confirmé que des importantes forces de l'armée occupantes ont envahi la ville pour assurer la visite des colons extrémisters, soulignant au déclanchement des violents affrontements avec les forces armées israéliennes devant le camp de Balata, sans signaler de blessés.

    Les forces armées occupantes ont également kidnappé, hier soir, le jeune homme palestinien, Bilal Bashar Dharaghema (19 ans) de la ville de Tubas, lorsqu'il passait sur le barrage militaire d'el-Harma.

    Des sources locales ont déclaré que le jeune homme était sur le chemin vers la vallée du Jourdain, venant de la ville de Tubas et qu'il a été arrêté sur le barrage d'el-Hamra par les soldats israéliens qui ont vérifié sa carte d'identité, en l'emmenant vers une direction inconnue.

    http://www.palestine-info.cc
    Lien permanent Catégories : Proche-Orient 0 commentaire
  • Alima Boumediene gagne son procès contre l’Ordre des avocats du Val d’oise

     Alima Boumediene gagne son procès contre l’Ordre des avocats du Val d’oise
     
    Le coup de force sioniste n’est pas passé. La Cour d’Appel de Versailles a ordonné ce mercredi "l’inscription sans délai" d’Alima Boumediene-Thiery au Barreau du Val D’Oise.
    On se souvient que l’Ordre des avocats du barreau du Val d’Oise prétendait interdire à Alima Boumediene-Thiery de s’inscrire au barreau du Val d’Oise (là où elle demeure), sous prétexte que l’ancienne parlementaire avait participé à des actions d’appel au boycott des produits de l’occupant israélien.
    Cette mise en cause incroyable des libertés publiques, de la liberté d’opinion et d’expression ne se comprend que dans un contexte où le lobby israélien en France se croit tout permis, étant donné l’absence de sanctions contre les constantes violations du droit international et des droits de l’Homme par Israël.
    Si on déroule le tapis rouge à Netanyahou, en lui accordant un permis illimité de massacrer, de coloniser et d’emprisonner les Palestiniens, on aiguise nécessairement la gloutonnerie du lobby israélien, qui se croit dès lors tout permis ici aussi.
    Heureusement, cela ne marche pas à tous les coups, et les juges savent parfois raison garder.


    Lien permanent Catégories : france 0 commentaire
  • La Palestine réclame la cessation de la colonisation israélienne

    La Palestine réclame la cessation de la colonisation israélienne

    La Palestine exige que l'Etat hébreu cesse la colonisation des territoires palestiniens, mais elle ne pose pas cette condition comme préalable au dialogue avec un nouveau gouvernement israélien, a déclaré mercredi au Conseil de sécurité de l'ONU le chef de la diplomatie palestinienne Riyad al-Maliki.

    "Cesser la construction de logements juifs n'est pas un préalable, c'est une obligation juridique", a-t-il affirmé.

    Selon lui, la colonisation israélienne constitue le principal obstacle à la conclusion de la paix sur la base de la coexistence de deux Etats dans les frontières de 1967.

    L'ambassadeur de la Russie à l'ONU, Vitali Tchourkine, a pour sa part cité les informations d'ONG israéliennes selon lesquelles les autorités du pays avaient approuvé en 2012 la construction de 7.000 logements contre 1.770 en 2011.

    "Ce facteur ne manque pas d'éloigner la perspective d'un règlement pacifique du conflit palestino-israélien", a déclaré M. Tchourkine.

    Le diplomate russe  a proposé de convoquer d'urgence une réunion du Quartette de médiateurs pour le Proche-Orient (Russie, Etats-Unis, ONU et UE) et d'associer la Ligue arabe aux travaux de cette organisation.

    Lien permanent Catégories : Proche-Orient 0 commentaire
  • La FIDH accuse des soldats maliens d’exécutions sommaires

     Article |23. janvier 2013 - 15:55

     Les soldats maliens accusés d'exactions. D. R.


    Les soldats maliens accusés d'exactions. D. R.

    La Fédération internationale des droits de l’homme (FIDH) s’inquiète de la situation au Mali. Dans une déclaration rendue publique aujourd’hui, cette ONG craint le pire pour les populations civiles qui, après avoir été sous la menace terroriste, risquent de subir des abus de la part de soldats maliens. La FIDH se dit «préoccupée par la multiplication des exécutions sommaires et autres violations des droits humains commises par des soldats maliens, dans le contexte de la contre-offensive menée par les armées française et malienne contre les djihadistes». Elle a pu établir qu’«une série d'exécutions sommaires a été perpétrée par des éléments des forces armées maliennes, à partir du jeudi 10 janvier 2013, particulièrement à Sévaré, Mopti, Nioro et d'autres localités situées dans les zones d'affrontements». Elle évoque également des dépassements dans la région de Sévaré, où «au moins 11 personnes ont été exécutées dans le camp militaire, à proximité de la gare routière et près de l’hôpital». La FIDH fait état également d’«informations crédibles» sur l’existence d’une vingtaine d'autres cas d'exécutions dans la même localité où les corps auraient été enterrés en toute hâte notamment dans des puits. Selon la FIDH, les Touareg sont particulièrement touchés par ces exactions. Cette ONG internationale fait état de deux Maliens d'origine targuie exécutés par des soldats maliens dans la région de Nioro. La FIDH appelle dans ce contexte à la mise en place immédiate d'une commission d'enquête indépendante afin d'établir l'ampleur des faits et sanctionner les auteurs. La FIDH interpelle en premier lieu la France dont l’armée est engagée aux côtés de l’armée malienne pour qu’elle fasse le nécessaire pour que cessent ces violations du droit international humanitaire. Il y va ainsi, pour cette ONG, de la réputation de la France et de la défense de ses valeurs séculaires.
    S. B.

    http://www.algeriepatriotique.com/article/la-fidh-accuse-des-soldats-maliens-d-executions-sommaires

    Lien permanent Catégories : afrique 0 commentaire
  • LA FRANCE QUITTE ENFIN L'ALGERIE

    MISE A JOUR: URGENT MARDI 22 JANVIER 20H17 GMT: LA FRANCE QUITTE ENFIN L'ALGERIE ?!!

    -UNE INFORMATION PASSEE SOUS SILENCE EN EUROPE, LA BUNDESBANK  EN ALLEMAGNE A DEMANDE A LA FRANCE DE LUI DELIVRER SES 340 TONNES D'OR STOCKEES A PARIS. LA FRANCE NE LES A PLUS, ELLE LES A JOUE SUR LES MARCHES .... LE MALI EST LE TROISIEME PRODUCTEUR D'OR EN AFRIQUE... Y-A-T-IL UN LIEN ? CAR CELA EXPLIQUE EN PARTI LE REFUS ALLEMAND D'ENVOYER DES TROUPES AU SOL? C'EST UNE INFO QUI VAUT SON PESANT D'OR, LIRE ICI


    -A LONDRES, LE MONDE RECONNAIT QUE L'ETAT PROFOND FRANCAIS, C'EST A DIRE CE RAMASSIS DE LA MAFIA JUIVE SIONISTE, EST RESPONSABLE DU CHAOS AU MALI ET QUE LA HAINE DE L'ISLAAM EST UN DES PREMIERS MOTIFS, PUIS LE PILLAGE DES RESOURCES, QUI CONDUISENT LA FRANCE A GENOCIDE DES DIZAINES DE MILLIERS D'AFRICAINS DEPUIS 50 ANS, A VOIR EN ARABE, EXCELLENT!

    -SELON DES JOURNALEUX PROCHES DU DRS EN ALGERIE, LES AVIONS FRANCAIS NE POURRONT PLUS EMPRUNTER LE CIEL ALGERIEN. LE MAROC AURAIT OUVERT SON CIEL AUX TERRORISTES ISRAELIENS DE PARIS. INFORMATION A PRENDRE AVEC PRUDENCE. MAIS VU L'ASSAULT DONNE PAR TARTAG, SUR ORDRE DE LA CIA A ALGER, A AIN LA MENACE, CA COLLERAIT AUX PLANS DE L'AFRICOM TOUT CA! ...   LE CHOC PSYCHOLOGIQUE A RESOUDE LES MUSULMANS AU MAGHREB ET LES A UNIFIER POUR COMBATTRE L'ENNEMI SIONISTE.


    LES ETATS-UNIS AURAIENT-ILS COMPRIS QU'IL Y AVAIT DU MOUVEMENT TRES IMPORTANT AU SOL, LA FRANCE DE MEME. QUE LEURS JEUX DEBILES DE FAUX GROUPES ETAIENT ECULES ET TOTALEMENT MAITRISES PAR LES PEUPLES LOCAUX. LES JOURNAUX ET MEDIAS OCCIDENTAUX ONT IMMEDIATEMENT CESSE DE PARLER DE L'OPERATION ALORS QUE LES PREUVES D'UNE OPERATION MENEE PAR LES SERVICES FRANCO-ISRAELIENS SE MULTIPLIENT... TRES PEU D'INFORMATIONS SUR LE MALI TRANSPARAISSENT EGALEMENT DANS LA PRESSTITUTION PARISIENNE... LE FAIT QUE MAMERE ACCUSE LES GENERAUX ALGERIENS, EN OUBLIANT AU PASSAGE QUE LA FRANCE LES A MIS AU POUVOIR EN 1992 POUR COMBATTRE L'ISLAAM, EN DIT LONG SUR LA DEFAITE STRATEGIQUE MAJEURE DES ISRAELIENS DE FRANCE! BOUTEF EL HABLI A DISPARU DE LA SCENE... TOTALEMENT 


    -NETANYAHU GAGNE A TEL AVIV, LA GUERRE EN SYRIE DEMAIN? LIRE ICI

    -SARKOZY S'INSTALLE A LONDRES SELON LES TABLOIDS ANGLAIS, CHEZ SES MAITRES ROTSCHIELD... IL A OUBLIE LES ATTENTATS DE 2005, ILS VONT LUI VOLER TOUT SON ARGENT SALE... ILS CONNAISSENT SON ROLE DANS L'OPERATION .... A MON AVIS LA COCAINE LUI A FAIT PERDRE TOUTE SA MEMOIRE...  LIRE ICI

    Lien permanent Catégories : afrique 0 commentaire
  • For my brothers, Secret defense

    Nothing that is khaki, navy blue or not we will be abroad
    Mali: Where are we?
    One week after the start of operations, the first phase looks set to be completed: it was to stop and contain offensive katibas jihadist who tried to break the north-east to south-west on two axes, one north of the river Niger (Lere-Diabali-Ségou), the other to the south (Konna-Mopti). Friday, towns and Diabali Konna - which somehow formed the "front line" - seem to have been taken.
    Air strikes continue, but modestly - of the order of ten per day.

    On what the military calls the "west zone", the French are mounted from Bamako to the city of Markala. REC tanks and 21 RIMa to hold the bridge and the two axes that lead to Segou and Bamako. Further north, the elements of COS "grenouillent" between Markala and Diabali, an area where there were some firefights. In the West zone, the situation seems more stable. French (COS) are Sévaré airport near Mopti.

    The lock that the French must hold for the moment is about 300 wide with a depth slightly lower, the equivalent of ten French departments ... When the device is in place in the coming days, we will, at best, a GTIA (Joint Battle Group), about 800 men to do the side of a nonexistent Malian army and some African contingents. Even then it is difficult to avoid the infiltration of some enemy Toyata ...

    Reinforcements continue to arrive

    Thursday night, there were already 1,400 French soldiers in Mali. The last reinforcements are mainly logistics and support, including an antenna SURGICAL. A Airmobile Group (MAG) of less than twenty helicopters, including Tiger, is taking place - to be added to the Special Forces helicopters. An "armored fist" with AMX-10RC strengthened the will. In total, the number is expected to reach about 2,500 men. The staff seeks a general Serval for controlling the operation, which will remain separate from the operation of forming the Malian army EUTM.
    Finally, it is not excluded that some fighters are dispatched to additional N'Djamena. Snowy drones should be operational soon.

    http://www.marianne.net/blogsecretdefense/

    Lien permanent Catégories : afrique 0 commentaire
  • La France retablit la censure militaire de guerre, cache les enormes pertes de ses 'forces speciales' et continue de mentir sur ses positions sur le terrain

     

    MISE A JOUR: URGENT LUNDI 21 JANVIER 16H12 GMT: LA FRANCE QUITTE ENFIN L'ALGERIE ?!!

    SELON DES SOURCES FRANCAISES TRES BIEN INFORMEES DANS L'ADMINISTRATION FRANCAISE: SUITE A LA SITUATION EXPLOSIVE CREEE PAR LA FRANCE-ISRAEL ET L'ECHEC DE LA STRATEGIE FRANCAISE A AIN AMENAS, LES PLANS D'EVACUATIONS MASSIVES DES RESORTISSSANTS FRANCAIS EN ALGERIE ET DE TOUTE LA ZONE DU MAGHREB SONT MAINTENANT OFFICIELLEMENT MIS EN BRANLE PAR LES MINISTERES DE LA DEFENSE, DE L'INTERIEUR ET DES AFFAIRES ETRANGERES, DEPUIS LE CONSEIL DE GUERRE DE CE MATIN. LES MULTINATIONALES FRANCAISES ONT ORDRE D'EVACUER IMMEDIATEMENT L'ALGERIE. LES SERVICES FRANCO-ISRAELIENS CRAIGNENT DES OPERATIONS REVENCHES DEPUIS L'AMBASSADE DES ETATS-UNIS A ALGER ET DE LEURS LARBINS LOCAUX TEWFIK ET SON BRAS DROIT TARTAG. CECI EN REPRESAILLES DE L'OPERATION MENEE PAR LA DGSE-DCRI ET BOUTEFLIKA!   LES ANGLAIS, LES ALLEMANDS, LES CANADIENS, ONT RECU LES MEMES ORDRES ET EVACUENT DEJA LEURS DIPLOMATES. MUSULMANS DE FRANCE, QUELLES QUE SOIENT VOS NATIONALITES RESPECTIVES, EN ORGANISANT DES OPERATIONS TERRORISTES SUR LE SOL FRANCAIS, LA MAFIA JUIVE SIONISTE DE L'ETAT, VOUS MENERA DIRECTEMENT DANS DES CAMPS DE CONCENTRATIONS ET D'EXTERMINATIONS, PLANS MIS EN BRANLE PAR SARKOZY SUITE A L'OPERATION DE GRENOBLE EN AOUT 2010. C'EST CE QU'IL FAUT COMPRENDRE DE 'SARKOZY N'AURAIT PAS LAISSE LA FRANCE ISOLEE', LIRE ICI.  IL AURAIT FAIT SAUTER DES BOMBES EN FRANCE POUR ENSUITE VENIR POUSSER LA CHANSONNETTE ISRAELIENNE, NOUS SOMMES VICTIMES DE LA BARBARIE DES 'ISLAMO-BAMBOULAS' POUR RAMEUTER LES TROUPES SIONISTES DE LONDRES ET BERLIN, WASHINGTON AVEC LUI...ETC...ETC...... SI L'ON EN JUGE PAR LE TEMOIGNAGE DE BERLUSCONI, VOIR ICI

    PREPAREZ-VOUS AUX SCENARIOS LES PLUS EXTREMES ET METTEZ VOS FAMILLES ET BIENS A L'ABRIS, CETTE GUERRE NE FAIT QUE COMMENCER.




    URGENT: DES SOURCES ALGERIENNES PROCHES DE CLANS MILITAIRES OPPOSES AUX  GOUMIAS DU DRS ET AUX HARKAS DES BOUTEFLIKA CONFIRMENT QUE BOUTEFLIKA EST SUR LE POINT DE QUITTER SECRETEMENT L'ALGERIE VERS L'ITALIE, SON AVION AURAIT RECU L'ORDRE DE SE PREPARER, LE PLAN DE VOL LE MENE POUR LE MOMENT VERS LE SUD DE L'ITALIE... 
     
    On savait le juif sioniste mythomane, raciste et incompetent mais la, le manque de fiabilite des journaleux francais et le retablissement de la censure militaire confirment la defaite militaire francaise, et la faillite de sa strategie d'internationalisation de la crise a In Amenas en Algerie. 
     

    Selon les sources maliennes la DGSE a perdu 12 mercenaires durant le week end, a Diabali ou les forces speciales de la DGSE, sans logistique americaine, n'ont pas du tout repris la ville. La France bombarde les civils a l'aveuglette et empeche les journalistes de faire leur travaille comme a In Amenas, pour massacrer a l'abris des regards.  La France-Israel pousse la chansonnette israelienne du MNLA (sous controle franco-suisse) va mourrir pour la France-Israel au Mali et la MISMA viendra, mais cette force africaine est bloquee par les Etats-Unis. La France-Israel est seule est ne fait pas le poids, car militairement ce n'est plus une puissance meme mediane, du fait de la corruption de l'etat-major francais, implique dans de tres lourds trafiques de drogues au Maghreb-Sahel, et de l'allegeance de la classe politique francaise aux plans de Tel Aviv. Bouteflika a disparu de la scene et la DGSE ne fonctionne plus correctement en Algerie puisque maintenant les plans d'evacuation des ressortissants francais sont sur la table. Resultats sur le terrain, la DGSE torture tout Malien suspecte d'etre un pratiquant, un rimec de la guerre civile en Algerie dans les annees 1990, ce qui releve de la CPI de Soros, un 'autre ami' de la France., lire ici les exactions de l'armee francaise au Mali...  Voila ou nous en sommes! Une erreure strategique majeure qui va couter tres cher a la France-Israel, qui n'a que le terrorisme pour s'en sortir, mais la meme sans les cameras, tout etait sur le net en temps reel, car le France ne peut bloquer la circulation de l'information en dehors de ses frontieres... un Dien Bien Phu attend les mercenaires sionistes francais au sol... Lire ici

    Les americains ont ete decimes en Afghanistan, et leurs drones ou aviation ne leur sert a rien du tout, les richesses sont sous le sol... il faut etre au sol et ca coute des centaines de milliards d'entretenir des mercenaires au sol, meme avec des guerres civiles. La France a ete prise a son propre jeu et trahie par les allemands et les americains qui maintenant lui ordonnent de se sacrifier pour leurs interets. AREVA deja en faillite, disparaitra rapidement, de meme que Dassault Aviation, aux mains de l'israelien du meme nom, en faillite egalement, et son avion Rafale qui n'en a jamais ete un, d'ou l'idee du pied noir, criminel de guerre, Hollande de faire du Mali une vitrine pour le materiel de guerre francais, lire ici 


    Lien permanent Catégories : afrique 0 commentaire
  • Des Palestiniens continuent d’ériger un village de toile près d’El-Qods

    Des Palestiniens continuent d’ériger un village de toile près d’El-Qods

    Quelque 200 Palestiniens étaient installés samedi, pour le deuxième jour consécutif, dans des tentes sur un terrain d’un village de Cisjordanie, près d’El-Qods occupée, pour protester contre la confiscation de terres par l’armée israélienne, selon un des organisateurs.

    « Nous nous sommes installés sur un terrain du village de Beit Iksa pour empêcher sa confiscation par l’armée israélienne », a affirmé Oussama Zayed, un habitant du village et membre du comité populaire à l’origine de ce nouveau mouvement de protestation en Cisjordanie.

    Un militant du Fatah, le parti nationaliste du président de l’Autorité palestinienne Mahmoud Abbas, a pour sa part averti que ce genre de camp de toiles sera installé partout où l’armée israélienne voudra confisquer des terres pour « la colonisation ».

    « Il faut ériger beaucoup d’autres villages similaires afin de combattre l’occupant et les colonies », a indiqué Zyad Abou Ein cité par l’agence française AFP.

    Les activistes ont dressé quatre tentes depuis vendredi et devaient bâtir une structure pour servir de mosquée. Selon eux, l’administration militaire israélienne a récemment annoncé son intention de confisquer plus de 500 dounams (50 hectares) de terres près du village de Beit Iksa, situé à la périphérie nord-ouest d’El-Qods.

    Des drapeaux palestiniens ont été accrochés sur les tentes de ce campement, baptisé « Village Bab al-Karameh » (La Porte de la Dignité). Karameh est également le nom d’un camp palestinien en Jordanie qui fut le théâtre d’une bataille emblématique entre l’armée israélienne et les fedayins du Fatah en mars 1968.

    L’armée israélienne a arrêté samedi dix manifestants palestiniens dont trois femmes ainsi que 4 militants pacifistes israéliens et étrangers près de la localité de Yatta, près d’Al Khalil, dans le sud de la Cisjordanie, ont indiqué des témoins à l’agence. Ces manifestants s’étaient rassemblés pour dénoncer un autre projet de confiscation de terre par l’armée israélienne.

    http://www.algerie360.com/international/des-palestiniens-continuent-d%E2%80%99eriger-un-village-de-toile-pres-d%E2%80%99el-qods/ http://www.algerie360.com/international/des-palestiniens-continuent-d%E2%80%99eriger-un-village-de-toile-pres-d%E2%80%99el-qods/

    Lien permanent Catégories : moyen orient 0 commentaire
  • Mali: les communautés arabe et touareg dénoncent des "exactions"

    20/01/2013

    Mali: les communautés arabe et touareg dénoncent des "exactions"

    Les communautés arabe et touareg au Mali sont victimes d'exactions et d'actes de vengeance après la libération de villes et de villages qui avaient été pris par les jihadistes, ont assuré dimanche à Bamako leurs représentants, en appelant à la concorde et la réconciliation nationale.

    "Il y a eu des exactions, des violations de domicile. Combien? Je n'ai pas les chiffres précis. Ce n'est pas la peine de les citer, ils ne doivent pas se répéter", a déclaré à la presse Mohamed Oumrani, président d'Al-Carama, "Alliance de la communauté arabe du Mali".

    "L'armée malienne doit s'occuper des adversaires et préserver les innocents", a-t-il ajouté. "Des exactions, des arrestations ont eu lieu en plusieurs endroits, à Bamako aussi. Il est normal qu'un pays en état de guerre tâtonne, mais il faut corriger les torts faits à des innocents".

    Des exactions envers les communautés arabe et touareg du Mali, par endroits accusés d'avoir pactisé avec les islamistes armés, avaient été rapportées samedi par l'organisation non gouvernementale Human Rights Watch.

    L'ONG avait assuré avoir "reçu des informations crédibles faisant état de graves abus commis par des membres des forces de sécurité maliennes contre des civils, en particulier des Touareg et des Arabes, dans et autour de la ville de Niono (ouest). Ces violences incluent des meurtres".

    M. Oumrani, qui a renouvelé les appels à l'unité et à la concorde entre les communautés maliennes, s'est félicité d'un appel en ce sens lancé par le chef d'état-major de l'armée. "La communication existe entre nous et les services de l'Etat", a-t-il dit. "Il faut éviter les bavures inutiles".

    http://www.lorientlejour.com/category/Derni%C3%A8res+Infos/article/797101/Mali%3A_les_communautes_arabe_et_touareg_denoncent_des_%22exactions%22.html http://www.lorientlejour.com/category/Derni%C3%A8res+Infos/article/797101/Mali%3A_les_communautes_arabe_et_touareg_denoncent_des_%22exactions%22.html

    Lien permanent Catégories : afrique 0 commentaire
  • Confirmation que l'operation franco-israelienne de In Amenas a mis le feu a Paris, destabilise Bouteflika et le DRS pro-AFRICOM

    -Guerre pour le controle des gaz de schiste en Algerie : Les Rotschield se retirent d'Algerie, bon debarras... lire ici  Selon des sources algeriennes, toutes les ambassades occidentales font evacuer les familles de diplomates et le personnel, ce sont les va t-en guerre d'Israel essentiellement, les allemands, les anglais, les americains, les canadiens et les francais. Des irelandais confirment que apres le premier assault, certains 'otages' (suspectes d'etre des mercenaires des services, ceux de la societe de gardiennage) ayant organise la prise d'otages d'In Amenas ont ete mis dans trois bus et les helicopteres les ont frappe de plein fouet devant les autres otages consideres comme 'non suspects', pour que ceux-ci le racontent aux medias... Il va y avoir de la casse dans les prochains jours ...   

    - La France-Israel, les Rotschield et l'or du Mali, excellent article en anglais, lire ici

    -Attention au simulacre de liberations 'des otages francais du Niger', qui sont au nord du Senegal. Ceux-ci sont aux mains d'un groupe entierement gere par la DCRI. Hollande dans le bourbier prepare la diversion, lire ici   pour sauver sa face de racaille pied noir haineuse d'Algerie! A ce qui parait Tewfik et Tartag ne t'ont pas appele avant de faire sauter les bus des otages ou tes agents se trouvaient?

    -Confirmation que l'operation franco-israelienne de In Amenas a mis le feu a Paris, destabilise Bouteflika et le DRS pro-AFRICOM en meme temps, renforcer et legitimer la Resistance Musulmane au sol face a la mafia juive sioniste et ses larbins du ministere de la defense,  les americains refusent d'aider la France, seule au sol. Les services francais reconnaissent partiellement leur defaite ici, mais la prochaine etape sera des attentats en France pour faire fermer sa gueule au petit peuple de goy-souchiens, on ne le repetera jamais assez, lire ici 

    - Confirmation que les americains refusent d'aider la France au Mali, et limitent leurs aides au strict minimum, lire ici...   Il en aurait ete autrement si le larbin de Netanyahu, Mitt Romney avait ete elu. Hollande applique bien les plans de Tel Aviv au sol et trahit le peuple francais en premier. L'AFRICOM veut remplacer la Francafrique et Hollande est pris a son propre jeu, le guet-apens s'est referme sur lui apres In Amenas. Les mercenaires francais au sol vont se faire massacrer ...  

    -Des sources algeriennes confirment que ce sont les 3 nouveaux satellites de la CIA operant sur tout le Maghreb-Sahel qui ont detecte les mouvements du MUJAO vers Mopti et la frontiere algerienne et le directeur de la CIA a Alger en a informe Tewfik et Tartag sur le champs. Ansar Deen n'a aucun lien avec AQMI section Abu Zeyd, ou section Belmokhtar. De meme que le MUJAO est une scission d'AQMI, qui ne s'entend pas avec les autres. Tewfik a immediatement ordonne a Ansar Deen de marcher sur le sud et d'empecher la DGSE de prendre le controle de l'aeroport de Mopti, et la ville de Konna, tandis que AQMI section Abu Zeyd a marche vers la frontiere Algerienne pour empecher le MUJAO d'entrer en Algerie. Voila comment  la France a dupe le monde en organisant elle-meme le casus-belli pour se positionner et recoloniser militairement le Mali. 

    Ensuite, ces memes sources confirment que les americains ont utilise leurs drones Predator depuis le sud Algerien (il y en a 15 dont certains sont armes) pour localiser la DGSE au sol et ils ont fourni les informations pour que l'avancee de la DGSE soit bloquee depuis le Niger et la Mauritanie. Enfin les sources algeriennes ont affirme que les bombes francaises utilisees au Mali utilisent du phosphore blanc, de l'uranium appauvri, confirmant les rapports des  medecins maliens et occidentaux ayant soigne la population de Konna ou la France a litteralement rase la zone en massacrant aveuglement les populations. 500 morts est le nombre minimum de victimes. Pour ce qui est de la trahison de Bouteflika pour son quatrieme mandat. Selon les sources algeriennes, Bouteflika est en contact permanent avec la DGSE. La CIA a Alger aurait enregistre les conversations precedent la visite de Hollande. Lors de la visite en Algerie, deux telephone cryptes satellitaires ont ete donnes a Bouteflika et son frere pour qu'ils organisent la trahison au sol avec des elements de l'armee de terre et de l'air, qui seraient maintenant identifies. Bouteflika aurait donne l'ordre d'acheter 16 Rafales, 3 portes helicopteres et deux fregates pour aider l'economie francaise, alors que des elements de l'armee algerienne veulent acheter des avions suedois et des fregates italiennes car moins cheres et de meilleur qualite.  

    Suite a l'operation franco-israelienne a In Amenas, il y a discussions a Alger dans certains cercles militaires pour trouver un casus belli contre la France et pour expulser dans un premier temps les multinationales francaises. Ce serait Tartag et son cerveau de la CIA a l'ambassade des Etats-Unis qui organiseraient ou couvriraient des operations anti-francaises pour evacuer les ressortissants francais et fermer l'espace aerien algerien afin d'obliger Hollande a envoye plus de troupes au sol au Mali et l'enfermer dans l'agenda de l'AFRICOM. C'est Tewfik et son bras droit Tartag qui ont donne l'assault a In Amenas et non pas l'armee algerienne, confirmant le reglement de compte entre factions sionistes imperiales. Certains oublient que le fait de les laisser se battre sur des territoires Musulmans ont cause des desastres comme en Afghanistan.  Ces sources algeriennes confirment que des commandos SAS anglais ont ete fait prisonniers dans le desert Algerien non loin d'In Amenas et que l'Angleterre preparait des operations terroristes en Algerie suivant le plan sioniste mis en place, immediatement apres l'operation a la frontiere libyenne. Il semble que ce soit le FBI base en Mauritanie qui en aurait informe l'ambassade americaine a Alger... C'est la guerre pour le controle des resources Musulmanes.  


    Lien permanent Catégories : afrique 0 commentaire
  • Il semble que le commando francais ayant organise l'operation de In Amenas ait ete decime en partie

    -Le Sheykh Ali Benhadj sur la trahison de Bouteflika ayant autorise les juifs sionistes francais de massacrer le peuple Malien depuis le ciel Algerien et sur l'operation francaise de In Amenas. Selon certaines sources militaires algeriennes, Bouteflika aurait pris reception de 2 telephones satellites de la DGSE lors de la derniere visite de Hollande en Algerie. Il aurait appeler Hollande depuis ces telephones pour confirmer la trahison de son peuple, en retour d'un soutien pour son quatrieme mandat...  Les peuples Musulmans et le peuple Algerien ne trahira pas le peuple Malien et le soutiendra dans son Djihad jusqu'a l'eradication totale de la France-Israel de toute la region et de ses sections harkies francaises... Voir ici 

    -Il semble que le commando francais ayant organise l'operation de In Amenas ait ete decime en partie... Lire ici, presence de mercenaires des services francais sur le site... 

    -Les langues se delient a Londres accusant les larbins de la France-Israel au sein de clans francais du DRS (AQMI section Belmokhar, MUJAO deux groupes francais opposes au groupes de l'Africom Ansar Deen, une partie de Boko Haram et AQMI section Abu Zeyd qui repond directement aux ordres de Tewfik et Tartag)... La France-israel et ses relais, pour se proteger, accusent maintenant ouvertement les agents DRS qu'elle a mis en place sur le terrain a Alger, pour se couvrir, lire ici, en utilisant ses sections pro-francaises du Kabylistan, car l'operation de In Amenas est un fiasco par la Toute Puissance d'Allah awj. Ne pas tombez pas dans le piege de la manipulation, la France est seule responsable ici! Lire mes articles au plus bas... L'etat francais a organise la prise d'otage a In Amenas, les familles des otages doivent attaquer Hollande, Valls, Clavar, Fabius et Mangoux pour crimes de guerres!

     


    -Par contre certaines analyses qui s'arretent a Alger ne sont pas d'une tres grande utilite pour la comprehension de la realite. Addi Laouri fait le lien entre la section AQMI de Belmokhtar, et des clans du DRS, mais lesquels? Il ne dit pas que derriere une partie du DRS, il y a l'etat francais, lire ici. J'avais resume l'etat des lieux en 2013 et les liens directs entre le MUJAO (scission d'AQMI) et la DGSE et AQMI section Belmokhtar avec la DCRI, relire ici. Mon frere Addi, dire la verite, nous le savons est difficile pour des refugies politiques algeriens en France et encore plus difficile pour des fonctionnaires payes par l'etat francais.  Mais la France a bien organise le coup d'etat de 1992 en Algerie alors que le peuple avait designe le FIS comme vainqueur incontestable. L'etat Francais a mene la guerre contre le peuple algerien pour le couper de ses richesses et rester en Algerie car le FIS menacait d'expulser la France d'Algerie. La France a mene une guerre d'extermination du peuple Algerien par l'intermediaire du general juif sioniste Larbi Belkheir, un agent francais forme par Aussaresse le batard, qui lui meme a cree le DRS et mis en place Smain Lamari et  Mohamed Mediene dit Tewfik, actuel chef du DRS.  Si Tewfik a un passeport americain, et est de confession israelite, qu'il ait participe au 11 septembre avec Netanyahu, Barak, Dichter, Peres, Tennet et les autres, et maintenant aide l'AFRICOM plus que la France, il n'empeche que la France a toujours eut l'appui de clans puissant au sein du DRS. Cette invasion du Mali n'est que la continuation d'une croisade juive sioniste messianique visant a voler toutes les richesses locales et soumettre les indigenes au reigne d'une mafia sioniste transnationale. La France a organise l'operation de In Amenas, que les refugies politiques algeriens en France le disent et n'aient pas peur de le dire car de toute facon la France les mettra dans des camps de concentrations... a la maniere de ce que la France a fait avec les harkis en les entassant dans des ghettos de la honte, meme les nazis n'ont pas fait cela a leurs kapos! 


    Lien permanent Catégories : afrique 0 commentaire
  • Rapport sur les violations israéliennes des droits humains

    jeudi 17 janvier 2013 - 18h:17

    PCHR du 10 au 16 janvier 2013


    Les forces israéliennes continuent leurs agressions contre les civils palestiniens et leurs biens dans les territoires palestiniens occupés (TPO).

    Durant cette semaine du 10 au 16 janvier 2013 :

    • 4 civils palestiniens dont un enfant ont été tués en Cisjordanie et dans la bande de Gaza :
      • les 4 civils ont été tués à la frontière, après un usage d’une force démesurée par l’occupant ;
    • 2 civils palestiniens ont été abattus par les colons dans le nord de la Cisjordanie ;
    • les forces israéliennes ont conduit 40 incursions dans les communautés palestiniennes en Cisjordanie :
      • au moins 29 civils palestiniens, dont 4 enfants, ont été arrêtés en Cisjordanie ;
    • un jeune homme et un enfant ont été arrêtés alors qu’ils tentaient de traverser la frontière vers Israël ;
    • les forces israéliennes ont continué d’user d’une force démesurée contre les manifestations non violentes en Cisjordanie :
      • un civil palestinien a été blessé lors d’une manifestation non violente à al-Nabi Saleh, au nord-ouest de Ramallah ;
      • 6 militants internationaux et israéliens ont été arrêtés dans cette manifestation à Nabi Saleh ;
    • Israël a maintenu un bouclage total sur les TPO et l’isolement de la bande de Gaza du monde extérieur :
      • les forces israéliennes ont monté des dizaines de checkpoints en Cisjordanie ;
      • au moins 5 civils palestiniens ont été arrêtés sur les checkpoints en Cisjordanie ;
    • Israël a poursuivi ses efforts pour créer une majorité juive à Jérusalem-Est :
      • 2 maisons ont été démolies à Beit Hanina et à Sour Baher, faisant 15 Palestiniens sans abri ;
    • Israël a poursuivi ses activités de colonisation de la Cisjordanie, et les colons leurs agressions contre les civils palestiniens et leurs biens :
    • 2 maisons et 2 locaux agricoles ont été démolis au sud d’Hébron ;
      • les colons ont arraché 210 oliviers à Naplouse.
    JPEG - 43 ko
    Les bulldozers israéliens démolissent deux maisons à Sour Baher et une troisième à Beit Hanina, près de Jérusalem.

    Violations israéliennes recensées durant la semaine du 10 au 16 janvier 2013

    1 – Incursions dans les zones palestiniennes et agresions contre les civils palestiniens et leurs biens en Cisjordanie et dans la bande de Gaza

    Jeudi 10 janvier

    1 h, les forces israéliennes entrent dans Rummana, au nord-ouest de Jénine ; elles patrouillent dans les rues et forcent le domicile familial de Shadi Ghazi Farid Mahajna, 36 ans, un membre des Services de renseignements généraux palestiniens qui a été arrêté par les forces israéliennes. Celles-ci opèrent ensuite sur la maison de Nabil Mahmoud Abu Hammad, 31 ans, qui lui aussi a été arrêté par les Israéliens, et elles interrogent les membres de la famille. Pendant ce temps, des garçons se sont rassemblés et lancent des pierres et des bouteilles vides sur les véhicules israéliens. Les forces israéliennes tirent aux lacrymogènes et avec des bombes assourdissantes sur les jeteurs de pierres pour les disperser. Deux heures plus tard, les Israéliens se retirent du village. A noter que les deux prisonniers ont été arrêtés le 21 décembre, sous les tirs des Israéliens près avoir été essuyé les tirs israéliens.

    5 h, incursion dans al-Yamoun, au nord-ouest de Jénine. Les forces israéliennes patrouillent dans les rues et investissent le domicile familial d’Abdul Ghani Salim Ab al-Haija, 55 ans. Elles arrêtent Abu Al-Haija et le conduisent vers une destination inconnue.

    Des sources ont déclaré au PCHR que les Israéliens avaient forcé le domicile pour arrêter le fils d’Abu al-Haij, Samed, 24 ans, recherché par les forces israéliennes. Son fils n’étant pas à la maison au moment où les Israéliens l’investissent, ceux-ci arrêtent le père pour faire pression sur son fils afin qu’il se rende. Il faut indiquer que le 8 février 2011, les Israéliens ont arrêté Samed, l’ont emmené au centre de détention de Salam, au nord-ouest de Jénine. Samed y a été interrogé pendant quelques heures, puis libéré. Toujours l’an dernier, les Israéliens ont fait un raid du la même maison, à plusieurs reprises, et avaient remis à sa famille une convocation pour qu’il se présente au centre de détention de Salem.

    5 h également, les forces israéliennes entrent dans Jaba’, village au sud de Jénine. Elles investissent le domicile de Mohammed Shalash Rashid Hamamra, 45 ans, et l’arrêtent. De même que dans la maison de Mohammed Mahmoud Amin Alawna, 17 ans, qui est arrêté.

    6 h, incursion dans Sanour, au sud de Jénine ; avec remises de convocations pour se présenter devant les Renseignements israéliens du centre de détention de Salem. Une source locale indique au PCHR que les personnes convoquées sont :

    • Obada Abdul Latif Abdul Ghani Isa ;
    • Mohammed Sulaiman Jarrar ;
    • Mohammed Abdul Latif Isa’yed ;
    • Mosa’ab Abdullah Nasser Habayba ;
    • Talha Ali Jarrar ; and
    • Ra’ed Ali Jarrar.

    19 h, incursion dans Anabta, à l’est de Tulkarem.

    Vendredi 11 février

    1 h, incursion dans la zone d’al-Baraka, au sud d’Hébron ; dans le camp de réfugiés d’al-Arroub, au nord d’Hébron.

    2 h, incursion dans Beit Oula, à l’ouest d’Hébron.

    3 h, dans Qufin, au nord de Tulkarem ; où l’occupant investit le domicile de Fat’hi Raja Ahmed Khseib, 53 ans, dirigeant des Brigades Izzidine al-Qassam (branche armée du Hamas) et enfermé dans une prison israélienne. L’armée arrête ses fils Mo’athe, 28 ans, et Mojahed, 21 ans, qui sont conduits vers une destination inconnue.

    Samedi 12 janvier

    1 h, les Israéliens entrent dans la deuxième zone d’Haooz, dans le centre d’Hébron, patrouillent dans les rues et se retirent ; dans le camp de réfugiés d’Arroub, au nord d’Hébron.

    1 h 30, incursion dans Jénine  ; dans Beit Loqya, au sud-ouest de Ramallah.

    2 h, dans Majd, à l’ouest de Dora, au sud-ouest d’Hébron. Dans un usage démesuré de la force, les Israéliens postés à la clôture de sécurité, au sud d’ ‘Arab al-Ramadin, au sud d’Hébron, tuent Oday Kamil Mohammed al-Darawih, 21 ans, de Dora. Il est abattu d’une balle qui lui traverse le côté droit alors qu’il essaie de passer la clôture pour aller travailler en Israël. Les investigations du PCHR établissent que ces forces israéliennes auraient pu user d’une force moins meurtrière et même simplement l’arrêter.

    Selon l’enquête du PCHR et les témoignages, vers 14 h, al-Dadrawish, accompagné d’un groupe de salariés, se dirige vers la zone d’ ‘Arab al-Ramadin, pour aller travailler en Israël. Alors qu’ils arrivent à l’endroit où ils doivent passer la clôture de sécurité, il trouve un véhicule israélien qui part quelques minutes plus tard. Les travailleurs se mettent à courir et commencent à passer par un trou fait dans la clôture, mais des soldats israéliens se sont postés à couvert à proximité. L’un des soldats commence à tirer de façon sporadique sur eux et leur crie d’arrêter. Ils ont couru une distance d’une vingtaine de mètres quand al-Darawish crie qu’il est blessé et tombe au sol, tandis que ses collègues font demi-tour. Le blessé est transporté par une ambulance israélienne à l’hôpital Soroka, à Beersheba, où il décède. Son père arrive un peu plus tard à l’hôpital et là, l’un des médecins l’informe que son fils est mort. Dans son témoignage au PCHR, il ajoute avoir vu le corps de son fils, blessé d’une balle dans le côté droit, qui a provoqué des dommages au ventre et aux reins, et il dit aussi avoir vu des ecchymoses sur son visage.

    Le père du jeune décédé a déclaré au PCHR :

    « Vers 16 h, samedi, 12 janvier, le chauffeur qui conduit mon fils et ses collègues qui se rendaient sur leur lieu de travail m’informent que les forces israéliennes ont tiré sur les salariés et que mon fils a été blessé et arrêté. Je vais au passage d’Hebron Valley, qui est le seul pour entrer en Israël, où on me refuse de me laisser passer pendant une heure et demie, alors que j’aie un permis. J’essaie de m’informer auprès des soldats, mais ils me disent que mon fils pourrait aller mal. A ce moment, les forces israéliennes l’ont déjà transporté en ambulance à l’hôpital Soroka, à Beersheba. Après qu’ils m’aient autorisé à passer, j’appelle l’un de mes amis qui vit en Israël. Il m’accompagne à l’hôpital où l’un des médecins me dit que mon fils est décédé, j’insiste alors pour voir son corps. Quand ils sont d’accord, je vois qu’Oday a reçu une balle dans le côté gauche, ce qui a provoqué des dégâts dans le ventre et dans les reins. Je vois aussi des ecchymoses sur son visage, ce qui veut dire que les soldats l’ont frappé, après qu’il ait été blessé. »

    Dimanche 13 janvier

    1 h, incursion dans Beit Oula, à l’ouest d’Hébron, où les Israéliens patrouillent dans les rues et se déploient entre les maisons. Ils investissent la maison familiale d’Abel al-‘Afo al-‘Aemla, 29 ans, qui est arrêté et conduit vers une destination inconnue.

    1 h 20, incursion dans al-‘Abaidiya, au nord-est de Bethléhem, avec fouille de la maison d’Eyad Yousif Hasasnah, 32 ans. Les Israéliens lui remettent une convocation pour qu’il se présente devant les Renseignements israéliens dans la colonie Kfar ‘Atsyon, au sud de Bethléhem.

    1 h 50, dans Fajjar, au sud de Bethléhem, avec fouille de la maison de Raa’fat Mohammed Taqatqa, 29 ans, à qui il est remis une convocation devant les Renseignements israéliens à Kfar ‘Atsyon.

    3 h 30, dans Beit al-Khader, au sud de Bethléhem, avec fouille de la maison de Mohammed Ali Yousif Ghoneim, 22 ans, qui est arrêté.

    8 h 30, les forces israéliennes entrent dans Deir Qedis, à l’ouest de Ramallah, y patrouillent quelques temps avant de quitter le village.

    17 h 30, dans Jénine où, après avoir patrouillé dans les rues de la ville, les forces israéliennes se postent dans le quartier est de la ville. Elles investissent la maison de Majdi khader Tawafiq Ighbariah, 30 ans, lequel, par hasard, ne se trouve pas chez lui à ce moment. Pendant ce temps, des jeunes se rassemblent pour lancer des pierres et des bouteilles vides sur les forces d’occupation, qui répliquent en tirant sur les enfants pour les disperser.

    18 h, dans ‘Aezbet al-Tabib, à l’est de Qalqilya.

    23 h 30, dans ‘Abourin, au nord-ouest de Ramallah.

    JPEG - 215.5 ko
    Des Palestiniens observent un bulldozer israélien détruisant une maison dans le secteur de Sur Baher à Jérusalem, le 1e décembre 2012 - Photo : AP/Mahfouz Abu Turk

    Lundi 14 janvier

    1 h 05, incursion dans Qalqilya, patrouilles dans les rues, raid sur la maison de Samih Hasan Nassar, 30 ans, qui est arrêté.

    1 h 30, dans les zones d’al-Mosrarah et d’al-Zohor, dans le centre et l’est de Beit Amr, au nord d’Hébron. Les forces israéliennes patrouillent et se déploient entre les maisons, provoquant la peur dans les les familles. Les Israéliens forcent plusieurs maisons. Ils arrêtent aussi 3 enfants et les conduisent vers une destination inconnue : Mohammed Jamil Abu Maria, 17 ans, Mohammed Ibrahim Abu Mariah, 17 ans et Malik Younis Doudah, 15 ans.

    Mohammed Awad, coordinateur du Comité populaire contre les colonies, a déclaré au PCHR que les Israéliens sont intervenus avec brutalité sur le village en tout début de matinée et ont agressé la famille de l’enfant arrêté. Ils ont également lancé des grenades lacrymogènes à l’intérieur de la maison.

    Dans le même temps, incursion dans Naplouse, où l’occupant force plusieurs maisons et vers 4 h 30, arrête Emad Nihad al-Qayem, 22 ans, chez lui, dans l’immeuble al-Bibi, rue al-Ta’awan al-‘Aolwi, au sud-est de la ville et le conduit vers une destination inconnue.

    Toujours pendant ce moment, incursion dans Rojeeb, au sud-est de Naplouse. Raids sur plusieurs maisons. Vers 3 h 30, les Israéliens arrêtent Mohammed Radi Rawajbah, 39 ans, et l’emmènent vers une destination inconnue.

    3 h, dans al-Yamoun, au nord-ouest de Jénine ; fouille de la maison de Walid Fawzi Ragheb Abu al-Hayjaa’, 20 ans, qui est arrêté. Après cela, les Israéliens opèrent sur le domicile familial d’Abdel Ghani Salim Abu al-Hayjaa’, 55 ans, qui a été arrêté le 10 janvier. Ils arrêtent maintenant son fils, Mojahed, 22 ans, pour faire pression sur la famille pour qu’un autre fils, Samid, 24 ans, qui est recherché par les forces israéliennes, se rende. L’occupant opère aussi sur plusieurs autres maisons dans la zone montagneuse d’Abu Zreiqd, au nord de la ville.

    4 h, dans Beit Fajjar, au sud de Bethlhéhem. Raid sur la maison de Faisal Mahmoud Thawabtah, et arrestation de son fils, Mahmoud, 25 ans, et de son ami, Mohammed Ibrahim Thawabtah, 20 ans, qui se trouve chez lui au moment de l’incursion israélienne.

    9 h, incursion dans la zone entourant la mosquée al-Ibrahimi, dans le centre de la vieille ville d’Hébron, déclarée Zone militaire fermée. L’objectif de cette opération est d’assurer la sécurité d’Avigdor Lieberman, ancien ministre des Affaires étrangères israéliennes, venu à la mosquée al-Ibrahimi, pour s’y livrer à des rites religieux.

    10 h 30, dans Beit ‘Aor al-Tahta, au sud-ouest de Ramallah.

    11 h 30, incursion dans ‘Atil, au nord de Tulkarem, où l’occupant prend les mesures de la consommation de l’eau dans les puits artésiens et se retire.

    Mardi 15 janvier

    1 h 30, incursion dans la vieille ville d’Hébron, avec fouille de la maison de Diaa’ Braakah al-Ja’bari, 22 ans, qui est arrêté.

    1 h 50, dans Qalqilya, avec un raid sur la maison de Mohammed Samih Abu ‘Asab, 24 ans, mais l’occupant ne peut l’arrêter car il n’est pas chez lui. Les Israéliens opèrent sur les deux maisons voisines, dont l’une est celle de Jamil Shahin Qar’aan, et l’autre de SAyel Mahmoud Sweilim, sous le prétexte qu’elles abriteraient Abu ‘Asab. Vers minuit, les Israéliens reviennent chez Abu ‘Asab, et cette fois, l’arrêtent.

    2 h, dans le bâtiment du ministère des Finances, dans la vieille ville d’Hébron. Les Israéliens montent sur la terrasse de l’immeuble et y restent jusqu’aux premières heures de la matinée.

    Les forces israéliennes, dans un nouveau crime et l’usage d’une force délibérés, tuent un enfant palestinien de Budros, tôt le matin, à l’ouest de Ramallah et d’al-Bireh, alors qu’il se trouve avec des copains près du mur d’annexion. Il faut indiquer que ce crime est le deuxième perpétré par les forces israéliennes cette semaine, en Cisjordanie ; elles ont tué un autre enfant samedi dernier dans des circonstances similaires, et c’est le quatrième en Cisjordanie et bande de Gaza.

    Selon les investigations conduites par le PCHR, vers 10 h, cinq élèves du lycée de garçons de Budros, à moins d’un kilomètre du mur d’annexion, se dirigent vers la clôture du mur dans le sud-ouest de Budros. Trois d’entre eux tentent de couper la barrière métallique du mur et après 10 minutes, l’un des soldats israéliens postés sur le mur tire trois fois en l’air, un autre soldat sort d’un tunnel relié au mur et attrape Samir Ahmed ‘Awad, 14 ans, qui réussit à s’échapper. Le soldat le vise immédiatement à la jambe gauche et l’enfant tombe au sol. Il se relève malgré sa blessure et tente encore de s’enfuir, mais le soldat tire deux autres fois ; une balle dans le dos, et une dans la tête. Plusieurs personnes, arrivées sur les lieux, portent ’Awad sur environ 50 mètres. Une voiture particulière palestinienne l’emmène à Ni’lin, à l’ouest de Ramallah, et de là, il est transporté par une ambulance du Croissant-Rouge palestinien, qui vient d’arriver au village, et qui le transfère au centre médical Palestine à Ramallah. Les médecins tentent de lui sauver la vie, mais il décède vers 11 h. Des témoins déclarent au PCHR que le soldat qui a abattu ‘Awad a tiré d’une distance d’environ 10 mètres, et qu’il aurait tout aussi bien pu l’arrêter, d’autant qu’’Awad était blessé à une jambe.

    Mercredi 16 janvier

    Dans les premières heures du jour, les forces israéliennes investissent Jénine, patrouillent et prennent position dans le quartier nord pendant que quelques soldats pénètrent dans plusieurs maisons et commencent toute une série d’arrestations. Ils arrêtent 5 civils, qu’ils conduisent vers une destination inconnue :

    • Yazan Kamal Shaker Lahlouh, 19 ans ;
    • Fou’aad Khader Ighbariah, 34 ans ;
    • Essam Samoudi, 22 ans ;
    • Noubani Jamal Ighbariah “al-Kokh”, 22 ans, et
    • Salim Hazhouzi, 20 ans.

    1 h, incursion dans Rummana, au nord-ouest de Jénine. Les soldats se postent dans la cour de la mosquée, dans le centre du village. Ils forcent plusieurs maisons et interrogent leurs habitants. Pendant ce temps, des jeunes hommes se regroupent et se mettent à jeter des pierres et des bouteilles vides sur l’occupant qui réplique en lançant des grenades lacrymogènes et des grenades assourdissantes pour les disperser. Deux heures plus tard, les Israéliens se retirent.

    Toujours 1 h, incursion dans la banlieue est d’Hébron, Haram al-Rama. L’occupant patrouille et se déploie entre les maisons. Il pénètre chez Isa Hussein Hreizat, 60 ans, il retient les 30 membres de la famille dans deux pièces ; la famille s’accroche avec les Israéliens quand ceux-ci empêchent les enfants d’aller dans la salle de bain. Vers 11 h, les Israéliens se retirent.

    2 h, dans Deir Samit, à l’ouest de Dora, au sud d’Hébron.

    3 h, dans Tulkarem  ; après avoir patrouillé quelques temps, les soldats se postent rue de Naplouse, à l’est de la ville. Ils investissent le domicile d’Abdel Qader Belal Fayez Tabbal, 19 ans, qui est arrêté. Ils s’emparent aussi de son ordinateur et de ses téléphones mobiles. Puis ils s’occupent du domicile de Mahdi Mohammed Tabbal, 21 ans, qui est arrêté.

    À environ 08 h 30, les forces israéliennes positionnées à la clôture de la frontière avec Israël, à l’est de Bureij, dans la bande de Gaza, tirent 2 obus d’artillerie qui sont tombés sur une zone ouverte à 200 mètres de la frontière. Aucun dommage ou blessure n’a été signalé.

    À environ 11h30, les forces israéliennes positionnées sur des tours de guet, au nord d’Om al-Naser village "le village bédouin" dans le nord de la bande de Gaza, ont ouvert le feu sur les ouvriers en train de récupérer des pierres, du fer et du bois pendant 20 minutes à une distance de 150 mètres au sud du mur séparant la bande de Gaza d’Israël. En conséquence, les travailleurs ont eu peur et se sont enfuis de peur d’être blessés. Les ambulances du Croissant Rouge palestinien sont venues dans la région, mais aucun blessé n’a été signalé.

    17 h 45, dans Rojeeb, village au sud-est de Naplouse. Les forces israéliennes entourent la maison de Firas Ghassan Handoumi, 35 ans, dans le sud du village, puis ils la prennent d’assaut en lançant des bombes sonores. Elles arrêtent Firas et deux sympathisants du Jihad islamique qui se trouvent chez lui : ‘Azmi Abdel Wali Bani Odah, 37 ans, de Tamoun, au sud de Tubas, et Samer Jamil al-Ghoul, 27 ans, du camp de réfugiés d’al-Far’aa, même secteur. Elles arrêtent également So’aoud Mousa Dweikat, 41 ans, et Solman Tawfiq Dweikat, 46 ans, des voisins dont les maisons ont été utilisées par les Israéliens pour encercler la maison d’Habndoumi, et qui sont emmenés vers une destination inconnue. Vers 22 h 15, les Israéliens libèrent les 2 membres de la famille Dweikat au checkpoint d’Howarah, au sud de Naplouse.


    2 – Usage d’une force démesurée contre les manifestations non violentes contre la colonisation et la construction du mur d’annexion

    Durant la semaine écoulée, les forces israéliennes ont continué d’user d’une force démesurée contre les manifestants qui protestent contre la colonisation et la construction du mur. Un civil palestinien de 21 ans a pris une balle dans la cuisse gauche, à Nabi Saleh, lors de la manifestation non violente hebdomadaire, au nord-ouest de Ramallah ; 6 militants des droits de l’homme, israéliens et internationaux, ont été interpellés par les Israéliens et transportés vers une destination inconnue. Des dizaines de manifestants ont inhalé les lacrymogènes et/ou souffrent d’ecchymoses.

    - Bil’in, à l’ouest de Ramallah : après les prières du vendredi 11 janvier, Palestiniens, militants israéliens et internationaux organisent la manifestation hebdomadaire non violente contre la construction du mur d’annexion. Les manifestants sont rassemblés dans le centre du village, scandant des slogans appelant à l’unité nationale ; ils insistent sur la nécessité d’adhérer aux principes nationaux et au droit au retour, de résister à l’occupation et de demander la libération de tous les prisonniers palestiniens. Ils lèvent des drapeaux palestiniens et se dirigent vers le mur. Ils interpellent par mégaphones les colons israéliens de la colonie Mitityahu pour qu’ils quittent la terre palestinienne. Les soldats israéliens en poste dans le secteur tirent des balles caoutchouc (balles d’acier enrobées d’une fine couche de caoutchouc), lancent des bombes sonores et des lacrymogènes sur les manifestants. Des dizaines inhalent les gaz et souffrent d’ecchymoses.

    - Ni’lin, à l’ouest de Ramallah : vendredi 11 août, après les prières, même manifestation non violente des Palestiniens et des militants internationaux et israéliens à Ni’lin, contre la construction du mur d’annexion. Les manifestants marchent vers le mur d’annexion et les soldats israéliens tirent à balles caoutchouc, lancent des grenades assourdissantes et des lacrymogènes sur les manifestants.

    - Nabi Saleh, au nord-ouest de Ramallah : toujours vendredi, 11 janvier, Palestiniens et militants internationaux et israéliens manifestent comme chaque semaine, dans la non-violence, contre la construction du mur et les colonies. Les manifestants se dirigent vers la porte érigée par les Israéliens à l’entrée du village, et qui conduit aux terres palestiniennes que les colons de la colonie Halmish convoitent. Les soldats tirent. Un jeune Palestinien de 21 ans prend une balle dans la cuisse gauche. Il est transporté au centre médical Palestine de Ramallah pour des soins. Des dizaines de manifestants inhalent les lacrymogènes ou prennent des coups. En outre, les forces israéliennes arrêtent 6 militants des droits de l’homme, israéliens et internationaux, et les conduisent vers une destination inconnue.

    -  Al-Masara, au sud de Bethléhem : toujours vendredi, manifestation hebdomadaire non violente des Palestiniens avec des internationaux dans le centre du village, pour protester contre la construction qui se poursuit du mur d’annexion. Quand les manifestants se dirigent vers la porte du village, les soldats ferment celle-ci pour empêcher la manifestation de se rendre sur les terres confisquées, et agressent les manifestants.

    - Kuffor Kadoum, au nord-est de Qalqilya : vendredi également, 12 h 15, Palestiniens et internationaux manifestent pacifiquement dans le centre du village, contre la fermeture maintenue de l’entrée est du village, et ce depuis le déclenchement de l’Intifada al-Aqsa. Les manifestants se dirigent vers l’entrée du village. Immédiatement, les soldats israéliens stationnés auprès de la porte métallique, tirent.

    - Al-Jab’a, au nord-ouest d’Hébron : mardi 15 janvier, 11 h 30, des Palestiniens et des militants des comités populaires contre le Mur, et des militants internationaux manifestent en solidarité avec la population d’al-Jab’a. Les manifestants lèvent des drapeaux palestiniens et se dirigent vers la porte qui sépare al-Jab’a et Sourif, à l’ouest d’Hébron. Ils forcent la porte métallique installée par les forces israéliennes il y a 13 ans, et l’ouvrent pour les déplacements des civils. Les forces israéliennes encerclent la zone, agressent les manifestants et s’accrochent avec eux.


    3 – Maintien du bouclage des TPO

    Bande de Gaza

    Mouvements des personnes et des biens aux postes frontière

    Rafah International

    Date :
     :
    Partant à
    l’étranger
     :
     :
    Entrant dans la
    bande de Gaza
     :
     :
    Refoulés dans la
    bande de Gaza
    9 janvier  : 676  : 296  : 55
    10 "  : 659  : 455  : 52
    11 "  : 431  : 395  : 16
    12 "  : 878  : 474  : 41
    13 "  : 943  : 477  : 34
    14 "  : 1061  : 427  : 49
    15 "  : 1156  : 527  : 34
       :    :    :  

    Karm Abu Salem (Kerem Shalom)

    Importations

    Date :Désignations :Tonnes -Quantités -Litres
       :          
    8 janvier  : Denrées alimentaires  : 553    
       :          
       : Matériels agricoles  : 1351    
       :    :      
       : Marchandises diverses  : 827    
       : Réfrigérateurs  :   114  
       : Machines à laver  :   327  
       : Verres  :   1040  
       : Groupes électrogènes  :   15  
       :    :      
       : Aide humanitaire  : 5732    
       :    :      
       : Gaz domestique  : 154,330    
       :    :      
    10 janvier  : Denrées alimentaires  : 566    
       :    :      
       : Matériels agricoles  : 835    
       :    :      
       : Marchandises diverses  : 394    
       : Cartons de vêtements  :   320  
       : Réfrigérateurs  :   94  
       : Verres  :   520  
       : Réservoirs solaires  :   216  
       : Pylônes électriques  :   18  
       :    :      
       : Aide humanitaire  : 4340    
       :    :      
       : Gaz domestique  : 130,110    
       :    :      
    13 janvier  : Denrées alimentaires  : 641    
       :    :      
       : Matériels agricoles  : 728    
       :    :      
       : Marchandises diverses  : 1001    
       : Cartons de vêtements  :   331  
       : Réfrigérateurs  :   156  
       : Réservoirs solaires  :   108  
       : Voitures  :   31  
       : Verres  :   520  
       :    :      
       : Aide humanitaire  : 7350    
       :    :      
       : Gaz domestique  : 174,890    
       :    :      
       : Carburant industriel (du Qatar)  :     146 600
       :    :      
    14 janvier  : Denrées alimentaires  : 595    
       :    :      
       : Matériels agricoles  : 680    
       :    :      
       : Marchandises diverses  : 1060    
       : Cartons de vêtements  :   828  
       : Réfrigérateurs  :   72  
       : Bus  :   3  
       : Voitures  :   27  
       : Cartons de chaussures  :   750  
       :    :      
       : Aide humanitaire  : 6085    
       :    :      
       : Gaz domestique  : 171    
       :    :      
       : Carburant industriel (du Qatar)  :     227 280
       :    :      
    15 janvier  : Denrées alimentaires  : 757    
       :    :      
       : Matériels agricoles  : 917    
       :    :      
       : Marchandises diverses  : 1083    
       : Cartons de vêtements  :   320  
       : Réfrigérateurs  :   118  
       : Réservoirs pour l’eau  :   282  
       : Machines à laver  :   106  
       : Cartons de chaussures  :   528  
       : Verres  :   520  
       : Pneus de voiture  :   1232  
       : Vaches  :   246  
       : Moutons  :   273  
       :    :      
       : Aide humanitaire  : 6020    
       :    :      
       : Gaz domestique  : 148,780    
       :    :      
       : Carburant industriel  :      
       :    :      

    Exportations  :

    - Le mardi 18 janvier 2013, les forces israéliennes ont autorisé l’exportation de 4,2 tonnes de fraises, 500 000 oeillets et 5 camions de plastique ;
    - le jeudi 10 janvier 2013, les forces israéliennes ont autorisé l’exportation de 4 camions de plastique :
    - le dimanche 13 janvier 2013, les forces israéliennes ont autorisé l’exportation de 5 tonnes de fraises, 8 tonnes de tomates cerises, 50 000 oeillets, 180 kilogrammes de têtes d’ d’ail, 150 kilogrammes de menthe et 5 camions de plastique ;
    - le lundi 14 janvier 2013, les forces israéliennes ont autorisé l’exportation de 1,8 tonnes de fraises, 220 kilogrammes de têtes d’ail, 100 kilogrammes de menthe et 8 camions de plastique, et
    - le mardi 15 janvier 2012, les forces israéliennes ont autorisé l’exportation de 0,3 tonnes de fraises, 49 000 oeillets et 6 camions de plastique.

    Autres importations  :

    - Le mardi, 8 janvier 2013, les forces israéliennes ont autorisé l’entrée de 252 tonnes de ciment et 3.430 tonnes de granulats de construction pour l’UNRWA ; 1950 tonnes de granulats de construction pour le secteur privé ; elles ont également autorisé l’entrée de 858 tonnes de fourrage et 312 tonnes de blé ;
    - Le jeudi 10 janvier 2013, les forces israéliennes ont autorisé l’entrée de 48 tonnes de ciment blanc et 2800 tonnes de granulats de construction pour l’UNRWA ; et 1470 tonnes de granulats de construction pour le secteur privé ; elles ont également autorisé l’entrée de 663 tonnes de fourrages ;
    - le dimanche 13 janvier 2013, les forces israéliennes ont autorisé l’entrée de 80 tonnes de ciment, 72 tonnes d’acier de construction, 5950 tonnes de granulats de construction pour l’UNRWA ; et 980 tonnes de granulats de construction pour le secteur privé : elles ont également autorisé l’entrée de 546 tonnes de nourritures animales ;
    - le lundi 14 janvier 2013, les forces israéliennes ont autorisé l’entrée de 210 tonnes de ciment, 84 tonnes d’acier de construction et 4830 tonnes de granulats de construction pour l’UNRWA, et 940 tonnes de granulats de construction pour le secteur privé ; elles ont également autorisé l’entrée de 507 tonnes de...
    - le mardi 15 janvier 2013, les forces israéliennes ont autorisé l’entrée de 520 tonnes de ciment, 36 tonnes d’acier de construction, 38 tonnes de ciment blanc et 2 590 tonnes de granulats de construction pour l’UNRWA ; 980 tonnes de granulats de construction pour le secteur privé ; et 980 tonnes de granulats de construction pour l’USAID ; elles ont également autorisé l’entrée de 585 tonnes de fourrage et 117 tonnes de blé.

    Remarque : Les forces israéliennes ont fermé Karm Abu Salem le mercredi 9 janvier 2013 en raison de la météo.

    Rafah

    Importations - 8 au 15 janvier 2013

    DateCatégoriesCamionsQuantité
    8 janvier cours de base 35 1750 tonnes
    10 " - 35 1750 tonnes
    13 " - 33 -
    14 " - 43 -
    15 " - 46 -
           

    Beit Hanoun (Erez)

    Population :9 janv. -10 janv. -11 janv. -12 janv. -13 janv. -14 janv. -15 janv.
    Patients  : 18 13 2 0 28 19 30
    Accompagnateurs  : 17 12 7 0 29 19 27
    Cas personnels  : 9 15 6 0 38 58 47
    Familles de prisonniers  : 0 0 0 0 0 50 0
    Palestiniens venant d’Israël  : 1 8 0 0 46 27 43
    Diplomates  : 5 2 0 0 0 8 4
    Presse  : 2 0 0 0 0 0 0
    Internationaux  : 15 22 4 0 1 21 12
    Décédés  : 1 1 1 0 0 1 0
    Gazaouis  : 0 0 0 0 0 0 0
    Gens d’affaires  : 46 60 0 0 140 127 127
    Réunions d’affaires  : 0 0 0 0 0 0 0
    Entretiens sécurisés  : 1 6 0 0 2 2 0
    Personnalités  : 0 1 0 0 0 2 0
    Ambulances vers Israël  : 2 3 5 0 2 1 3
    Ambulances venant d’Israël  : 1 2 0 0 0 2 1
       :              

    Remarque : Les forces israéliennes ont autorisé 50 familles de prisonniers de visiter 40 prisonniers dans les prisons israéliennes, le lundi 17 janvier 2013.



    Cisjordanie

    Israël impose un bouclage hermétique de la Cisjordanie. Les restrictions aux déplacements des Palestiniens à l’intérieur de la Cisjordanie ont même été durcies cette semaine.

    Les checkpoints ci-dessous indiqués sont des checkpoints provisoires.

    Ramallah  :

    • samedi 12 janvier, 11 h 30, les forces israéliennes se redéploient sur le checkpoint d’‘Atarah à l’entrée nord de Birzeit, au nord de Ramallah, et bloquent le passage des Palestiniens ;
      • 16 h, elles posent un checkpoint à l’entrée de Beit ‘Aor Tahta, au sud-ouest ;
    • dimanche 13 janvier, 4 h 30, pose d’un checkpoint sur la route entre Beit Loqya et Beit Sira, même secteur ;
      • 10 h, autre checkpoint à l’entrée de Nabi Saleh, même secteur ; checkpoint remonté vers 20 h ;
      • 14 h, checkpoint à l’entrée est de Kherbtha al-Mesbah, même secteur ;
    • lundi 14 janvier, 8 h, checkpoint à l’entrée nord de Beit Loqaya, même secteur, et
      • 17 h, checkpoint au même endroit, où les forces israéliennes interpellent un certain nombre de civils.

    Qalqilya  :

    • jeudi 10 janvier, 13 h 10, les forces israéliennes montent un checkpoint à Jeensafout, sur la route de Wadi Qana qui relie Qalqilya à Salfit ;
      • et un autre à l’entrée d’al-Nabi Elias, sur la route de Qalqilya à Naplouse ;
    • dimanche 13 janvier, 8 h, checkpoint à l’entrée d’‘Azoun, à l’est de Qalqilya ;
      • 18 h, un autre à l’entrée est de Qalqilya.

    Jéricho  :

    • dimanche 13 janvier, 11 h, les forces israéliennes posent un checkpoint à l’entrée d’al-Zbidat, au nord de Jéricho ;
      • 15 h, un autre à l’entrée sud de la ville ;
    • lundi 14 janvier, 9 h 30, un check-point à l’entrée de Fasayel, au nord, et
      • 17 h 30, un autre à l’entrée sud de Jéricho.

    Jénine  : jeudi 10 janvier, 21 h, pose d’un checkpoint sur la route principale qui relit Jénine à Tulkarem et Naplouse, au carrefour d’‘Arrabah, au sud de Jénine.

    Tulkarem  :

    • vendredi 11 janvier, 16 h 30, les forces israéliennes posent un checkpoint sur la route principale entre ‘Aezbet Shofah et Shofah, au sud-est de Tulkrem ; il faut indiquer que cette route a été fermée par les Israéliens en 2001, au début de l’Intifada al-Aqsa ; de ce fait, elle coupait Shofah d’‘Aezbet Shofah et les agriculteurs étaient obligés pour aller sur leurs terres de passer par la route qui relie Tulkarem et Naplouse et le checkpoint d’‘Enab ; cette situation a perduré jusqu’en août 2010 où les Israélines ont rouvert la route, pour la refermer un an plus tard ; le 28 mars 2012, la route est à nouveau rouvertte, mais depuis, un checkpoint y est installé pour faire barrage aux déplacements des Palestiniens ;
      • toujours vendredi 11 janvier, 20 h, autre checkpoint au carrefour sur la route qui va à Ramin, au nord-est de Tulkarem
    • dimanche 13 janvier, 9 h, checkpoint sur la route Tulkarem/Naplouse, à Beit Leed, dans l’est de Tuylkarem ;
    • un autre sur la route Tulkarem/Qalqilya, à l’entrée de Jbara, village isolé par le mur d’annexion ;
      • 12 h 30, sur le checkpoint d’Enab, les Israéliens durcissent les restrictions aux passages des Palestiniens ;
      • 16 h, pose d’un checkpoint sur la route d’al-Jaroushiya à Deir Ghsoun, et
      • 20 h 30, un sur la route de Tulkarem à al-Sha’rawiya, près de l’entrée d’‘Etil.

    Hébron  :

    • jeudi 10 janvier, 9 h 30, les forces israéliennes postées à l’entée de Sorif, près de Beit Amr, au nord d’Hébron, empêchent une ambulance du Croissant-Rouge palestinen de circuler alors qu’elle transporte un malade à l’hôpital gouvernemental d’Hébron ; quand l’ambulance se présente à la porte métallique, l’occupant ferme la porte et empêche l’ambulance de passer le checkpoint. Mohammed Awad, coordinateur du Comité populaire contre les colonies à Beit Amr, a déclaré au PCHR que les Israéliens avaient fermé la porte métallique à l’entrée ouest d’Hébron à l’ambulance qui venait de la route de contournement et transportait un malade, sous le prétexte du mauvais temps, pendant la vague de froid en Palestine ;
    • samedi 12 janvier, 15 h, pose d’un checkpoint sur la route entre Dora et ses villages à l’ouest, au sud-ouest d’Hébron ;
      • 17 h, un autre à l’entrée de Taramah vers la route de contournement n° 60, au sud de Dora ;
    • lundi 14 janvier, 7 h, les Israéliens interdisent à des enseignants palestiniens de se rendre à l’école Kherbet de Sousia, au sud de Yatta, au sud d’Hébron, motif : sécurité, ils les ont obligés à retourner d’où ils venaient ;
    • mardi 15 janvier, 7 h, autre checkpoint sur la route de la vallée d’Abu-Reysha, à l’ouest d’Ethna, partie ouest d’Hébron ;
      • 7 h 30, un autre à l’entrée du camp de réfugiés d’al-Fawwar, au sud, qui est retiré vers 8 h 30, et
      • un à l’entrée du camp de réfugiés d’al-‘Aroub, au nord.

    Bethléhem  :

    • mercredi 16 janvier, 12 h 40, les Israéliens entrent sur la zoned’al-Makhror, à l’ouest de Bethléhem, ils en ferment complètement toutes les entrées ; Walid al-Khateeb fait savoir que les bulldozers israéliens ont endommagé la grande ligne électrique du secteur ; les habitants ont craint qu’ils ne saccagent leurs terres et maisons, comme les forces israéliennes l’ont fait précédemment.


      Arrestation sur les checkpoints militaires

    - Samedi 12 janvier, 16 h 10, les forces israéliennes stationnées au checkpoint Container, au nord de Bethléhem, arrêtent Malik Nizar Qozmar, 24 ans, alors qu’il se rend dans sa maison familiale à Qalqilya. Il est étudiant à l’université polytechnique d’Hébron.

    - Samedi 12 janvier, 22 h, les Israéliens qui ont monté un checkpoint sur la route principale qui relie Jénine à Naplouse et Tulkarem, près d’‘Arrabah, au sud de Jénine, arrêtent Belal Jamal Ali Jaber, 27 ans, de Haris, village au nord-ouest de Salfit, et le conduisent vers une destination inconnue ; le checkpoint estretiré par la suite.

    - Mardi 15 janvier, 6 h 30, les Israéliens après avoir monté un checkpoint dans le secteur d’al-Buka’a, au sud de Beit ‘Awwa, dans le sud d’Hébron, arrêtent trois Palestiniens et les conduisent vers une destination inconnue. Les personnes arrêtées sont : Omar Jamil Aid Masalma, 23 ans, Mohammed Mahere Abdallah Masalma, 26 ans, et Mohammed Rajed Masalma, 26 ans.

    - Lundi 14 janvier, 14 h 30, les Israéliens arrêtent Salah al-Deen Sweidan, 15 ans, d’‘Azoun, à l’est de Qalqilya, sous le prétexte qu’il a jeté des pierres sur la route principale. Les Israéliens prennent l’enfant et l’emmènent vers une destination inconnue, après l’avoir durement frappé pendant qu’il se trouvait sur les terres agricoles de sa famille, al-Harayiq, près de la route n° 55, qui relie Naplouse à Qalqilya, à ramasser du bois. Son père Ya’aqoub qui le défend perd connaissance sous les coups des Israélliens et sous l’influence de quelque substance qu’ils lui vaporisent au visage ; son frère l’emmène à l’hopital gouvernemental Darwish Nazzal, il souffre de confusion et est couvert d’ecchymoses.

    Dans son témoignage au PCHR, Ya’aqoub Sweidan, le père de l’enfant, déclare :

    « Vers 14 h 30, lundi 14 janvier, alors que j’étais avec mon fils, Salah al-Deen, 15 ans, à ramasser du bois pour chauffer la maison, et que nous travaillions en deux endroits différents, j’entends soudain les cris de mon fils. Je me précipite et je vois 5 soldats israéliens qui l’entourent et le frappent. Ils lui ont attaché les mains avec des liens en plastique et il est allongé par terre pendant qu’ils le frappent à coups de pieds. Je les attaque tout de suite pour laisser échapper mon fils, mais ils me frappent à mon tour à coups de crosses de fusils entre les épaules. Ils me vaporisent alors une substance au visage et je perds connaissance. Je reprends conscience dans l’après-midi, à l’hôpital Darwish ; je demande après mon fils, s’il est vivant parce que après avoir vu les coups auxquels il a été soumis, je crains que ça puisse ne pas être le cas. On me dit qu’il a été arrêté et transporté par une jeep militaire. La zone était ouverte à la grande rue, aussi les civils ont pu voir les soldats nous agresser et ils sont allés informer mon frère qui est venu et m’a transporté à l’hôpital pour y être soigné. »



    4 – Tentatives pour créer une majorité juive dans Jérusalem-Est occupée

    Deux maisons rasées au bulldozer

    - Le mardi 15 janvier, 6 h, des gardes-frontières, des policiers et des forces spéciales, accompagnés d’agents de la municipalité israélienne de Jérusalem, avec un bulldozer et un excavateur, pénètrent dans le quartier d’al-Ashkariya, à Beit Hanina, banlieue nord de Jérusalem-Est. Les forces israéliennes entourent la maison de Nasser Awad al-Rajbi, 42 ans, laissent sa famille évacuer la maison et sauver quelques meubles, et commencent sa destruction, sans qu’il n’y ait eu d’avertissement préalable. La maison avait une terrasse en amiante, un seul étage, et une surface de 60 m², et elle était habitée par une famille de 6 enfants.

    Al-Rajbi raconte qu’il vivait dans la maison avec son épouse et ses six enfants depuis deux mois, il l’avait construite sur une parcelle de terrain qu’il possède dans le quartier. Et il dit avoir fait face à des difficultés pour obtenir un permis de construire, la municipalité israélienne bloquant toute remise de permis à la population palestinienne de Jérusalem, et qu’alors il a commencé la construction sans le permis. Il souligne aussi que le tribunal avait été saisi et qu’une audience était prévue pour statuer sur son dossier ; mais les forces israéliennes ont procédé à la démolition, sans même attendre la décision du tribunal.

    - Mardi également, à 7 h, des forces israéliennes identiques – gardes-frontières, police et forces spéciales, accompagnés des mêmes agents de la municipalité de l’occupation, et des mêmes engins, bull et excavateur – entrent dans Sour Baher, dans le sud de Jérusalem-Est occupée. Ces forces encerclent une maison appartenant à Aref Hussain Amira’s, 71 ans ; elles le laissent sortir avec sa famille et emmener quelque mobilier, puis commencent la démolition. La maison avait deux étages, elle était construite sur un terrain de 120 m² et elle abritait une famille de 7 personnes.

    Il faut mentionner que les forces israéliennes ont démoli la maison avant la date limite indiquée sur l’avis remis à la famille Amira par la municipalité israélienne de Jérusalem. Mr Amir dit qu’il a hérité la maison de son père, qu’il l’avait restaurée pour éviter qu’elle ne s’effondre. Il ajoute qu’il avait récemment agrandi la maison, avec un appartement de plus au dernnier étage, pour son fils qui s‘était marié. Mr Amira indique encore qu’il s’était lancé dans la construction de l’appartement après son échec à obtenir un nouveau permis de construire par la municipalité israélienne de Jérusalem, ses frais dépassant les 350 000 NIS (nouveau shekel israélien, soit 70 500 €). Il ajoute qu’il a reçu la notice de la municipalité pour la démolition il y a un mois ; que les forces israéliennes n’ont pas attendu, qu’elles ont effectué la démolition avant l’expiration du délai de recours accordé au propriétaire de par la loi israélienne, qui est de 90 jours à compter de la date de remise de la notice.


    5 – Activités de colonisation et agressions des colons contre les civils palestiniens et leurs biens

    Israël poursuit la colonisation des TPO, en toute violation du droit humanitaire international, et les colons leurs agressions contre les Palestiniens et leurs biens.

    - Jeudi 10 janvier, un groupe de colons de la colonie Yitzhar, protégés par des forces israéliennes, agressent des civils palestiniens d’Ourif, village au sud de Naplouse. Le groupe est estimé à 20 ou 30 colons qui sont menés par des colons armés de fusils automatiques M16 et des soldats israéliens. Immédiatement, les colons tirent sur des Palestiniens qui jouent aux boules de neige près du lycée de garçons d’Ourif, dans la partie nord-est du village. Tariq Zidan Mohammed Hassan al-Safadi, 23 ans, prend une balle dans la jambe droite. Al-Safadi et ses copains ont couru sur 300 mètres avant que lui ne soit touché ; ses copains le portent et le mettent dans une voiture particulière qui le transporte au village voisin d’Howara. Une ambulance palestinienne le prend alors en charge pour le conduire à l’hôpital chirurgical de Naplouse où il reçoit les soins nécessaires.

    - Ce même jeudi, à 8 h, des colons de l’avant-poste colonial Aish Kodesh, qui s’est monté sur le côté sud du village de Kassra, au sud-est de Naplouse, détruisent 210 oliviers, qui ont entre un et trois ans. Les arbres sont plantés sur le secteur de Keta’ Kamel, au sud-ouest du village. Ils appartiennent à : Abdel-Majid Tawfiq Hassan, Ni’man Abdel-Rahim Abu-Rida, Abdel-Azeem Ahmed Oda, Jamal Abdel-Aziz et Hassam Nimr Abu-Rida.

    - Toujours jeudi 10 janvier, 9 h 40, même secteur, trois colons, deux armés de fusils et le troisième d’un fusil automatique M16, venant du même avant-poste colonial d’Aish Kodesh, attaquent la maison d’Abdel-Majid Tawfiq Hassan et la ferme de Ni’iman Abdel-Rahim Abu-Rida. Des civils palestiniens voisins se regroupent et arrosent les colons à coups de pierres pour les faire partir. Le colon armé du fusil automatique tire sur les civils. Ammar Samer Ahmed Masamir, 20 ans, prend une balle sous les testicules, ses os sont touchés. Le blessé est transporté en voiture particulière au checkpoiont de Za’tara, au sud de Naplouse. De là, il est conduit par une ambulance du Croissant-Rouge palestinien (PRCS) à l’hôpital Rifidia, où il est opéré. Son état est jugé critique.

    - Dimanche 13 janvier, 9 h, des forces israéliennes, accompagnées d’un certain nombre de véhicules de l’armée et d’un véhicule de l’Administration civile israélienne, investissent la vallée al-Khiam, au sud-est de Yatta. Elles ratissent le secteur et imposent un couvre-feu. Les agents de l’Administration civile remettent à Ihsan Hussain Shanaran, 45 ans, un avis de démolition pour sa tente, sous laquelle vit sa famille de dix membres. Ils remettent aussi un avis de démolition pour une école maternelle à Susiya Kherba, au sud-est de Yatta. Il doit être indiqué que cette école maternelle a été construite avec des aides d’un certain nombre d’organisations européennes, et qu’elle est aussi le seul lieu pour l’enseignement des enfants du secteur.

    Dans son témoignage au PCHR, Rateb al-Jabour, coordinateur du Comité populaire contre les colonies à Yatta, indique que ce sont les deuxièmes avis de démolition remis pour la tente et l’école maternelle ; les premiers ont été présentés il y a un an. Il ajoute que cela fait partie d’un plan israélien pour étendre l’acitivité de la colonie Susiya, sur les terres palestiniennes de Yatta.

    - Lundi 14 janvier, 7 h, des forces israéliennes avec des véhicules et deux bulldozers de l’armée, investissent le quartier d’al-Hathalin, dans le secteur d’Um al-Khair Kehrba, au sud-est de Yatta. Elles patrouillent dans le secteur, les soldats se déploient dans son entourage et interdisent aux civils de circuler. Un bulldozer commence la démolition d’une maison en tôle et en pierre, construite sur 60 m², où vit la famille de 8 personnes de Shu’aib al-Hathalin, 65 ans. Il faut indiquer que Mr al-Hathalin est handicapé physique.

    Dans son témoignage au PCHR, Khalil Shu’ain al-Hathalin indique que les forces israéliennes ont investi le secteur dans la matinée et obligé sa famille à évacuer la maison, pendant les grands froids. Le bulldozer a ensuite détruit la maison au motif qu’il n’avait pas eu le permis de construire.

    - Ce même jour, 8 h, une force israélienne, avec des véhicules militaires et un de l’Administration civile, ainsi qu’avec un bulldozer de l’armée, entre dans le secteur d’Howara, à l’est de Yatta. Les soldats encerclent la zone et le bulldozer commence la destruction d’une ferme, en pierre avec le toit en tôle, construite sur un terrain de 150 m², et appartenant à Mohammed Ali Issa Attia, 45 ans. La maison de la ferme abrite la famille d’Attia, de 9 personnes, et sert aussi au bétail. La démolition a été faite sous le prétexte d’absence de permis.

    - Au même moment, des bulldozers israéliens détruisent deux locaux agricoles, chacun de 12 m², appartenant à Ziad Younis Abu ‘Aram Makhamra, 55 ans, et Walid Ahmed Za’al al-Jabour, 50 ans, pour absence de permis de construire. Selon la déclaration de Ratem al-Jabour, les forces israéliennes cherchent à expulser les Palestiniens de leurs terres à travers ces actes, afin d’agrandir la colonie Ovaegal, montée sur les terres palestiniennes à l’est de Yatta. La zone connaît un taux croissant de l’activité coloniale, aux dépens des exploitations agricoles palestiniennes. Il faut dire encore que les Israéliens ont saccagé des dizaines de champs de blé et d’orge dans les secteurs d’Um al Khair et Howara, avec des véhicules militaires.

    - Mardi 15 janvier, 13 h 30, des forces israéliennes accompagnées de policiers et d’employés d’une entreprise contractante israélienne, pénètrent sur la zone d’Um Rokba, au sud d’al-Khader, au sud de Bethléhem. Sous la protection de la police, les employés de l’entreprise font des études sur la rue principale qui conduit aux colonies voisines du village, pour y construire un îlot.

    Pour Ahmed Salah, coordinateur des Comités populaires contre les colnoies, un îlot dans la rue en question créerait un obstacle pour les agriculteurs voulant accéder à leurs terres que ce soit avec leurs véhicules ou avec leurs bêtes, ce qui les obligerait à emprunter un autre itinéraire, plus long. Il ajoute que cela forcerait aussi la population du secteur à utiliser la route de contournement pour se rendre chez eux. La mise en place d’un îlot vise à « sécuriser les colons qui empruntent la grande rue ».


    Recommandations du PCHR à la communauté internationale

    Document public

    Pour plus d’informations, merci de vous rendre sur le site du PCHR, ou de le contacter à son bureau à Gaza ville par courriel : pchr@pchrgaza.org, ou par téléphone : (+972 (0)8 2824776 - 2825893).

     

    Rapport hebdomadaire pour la période du 10 au 16 janvier 2013 : PCHR
    sur Info-Palestine.net - traduction : JPP pour la Cisjordanie et Jacques Salles pour la bande de Gaza

    04:48 Publié dans En palestine occupée

    Lien permanent Catégories : Proche-Orient 0 commentaire