Colonies françaises

  • Mobilisation en soutien au Tavini ce samedi à Paris

     Le Tavini Huiraatira annonce que sa marche organisée samedi 9 mars "a reçu en particulier l’appui japonais du Comité exécutif de l'Assemblée Internationale anti-guerre par la voix de la fédération estudiantine Zengakuren ainsi que celui du réseau Sortir du colonialisme, de la section France de l’USTKE et du collectif solidarité Kanaky à Paris". Signifiant que "ces derniers organiseront d’ailleurs ce samedi à Paris un rassemblement pour soutenir la lutte antinucléaire du peuple polynésien et pour la reconnaissance du droit à l’autodétermination de la Polynésie et de la Kanaky à 12h devant la Maison de Tahiti avant de rejoindre ensuite la chaîne humaine organisée par des dizaines d’organisations pour commémorer le deuxième anniversaire de Fukushima."

    Communiqué de presse :

    Rassemblement devant la Maison de Tahiti à Paris , 28 Bd St germain, Métro Maubert Mutualité samedi 9 mars, à 12H


    Les associations Sortir du Colonialisme, l’Ustke (section France) et le collectif Solidarité Kanaky appellent à un rassemblement pour soutenir la lutte antinucléaire du peuple polynésien et pour la reconnaissance du droit à l’autodétermination de la Polynésie et de la Kanaky. Elles rejoindront ensuite la chaine humaine organisée par des dizaines d’organisations pour commémorer le deuxième anniversaire de Fukushima à partir de 13 H 30 .

    A Papeete, des milliers de polynésiens vont marcher le 9 mars 2013 pour la reconnaissance du fait nucléaire et la réinscription, de la Polynésie sur la liste des territoires à décoloniser de l’ONU.

    Par cette marche, les Polynésiens veulent rappeler à l'État Français que la question nucléaire n'est pas réglée:

    • Côté santé : au moins un Polynésien par jour apprend qu'il souffre d'un cancer. en 2012 : 450 nouveaux cas par an ; La Polynésie, selon l'Organisation Mondiale pour la Santé, détient la plus forte incidence des cancers, et notamment des cancers rares comme la leucémie et la thyroïde, au monde...

    • Côté environnement : la zone Nord de Moruroa risque de s'effondrer d'un jour ou l'autre, des failles continuent de s'élargir... des morceaux de la pente extérieure de l'atoll qui s'effondre...

    • Côté social, économique et culturel : des sommes incroyables ont été déversées, sans parler de la corruption d'élus locaux que l'Etat a su soudoyer pour défendre les essais nucléaires.

    De juillet 1966 à mars 1996 la Polynésie française et ses habitants ont été des cobayes de la République 196 essais au total pendant 30 ans.

    C'est pourquoi le peuple polynésien et le Président Oscar Temaru demandent la mise en place d'un « contrat de rattrapage et de développement », selon les termes de l'ONU et la réinscription de la Polynésie sur la liste des territoires à décoloniser. Le peuple kanak demande aussi son droit à l’autodétermination par l’organisation d’un référendum en 2014, en Nouvelle - Calédonie. Les anciens Etablissements français de l’Océanie, colonisés par la France exigent la fin du fait colonial. Aujourd'hui, la Polynésie et la Kanaky ont un passé à réparer et un avenir à préparer. Tous ensembles pour un rassemblement pacifiste et une vie sans nucléaire ! Nous ne voulons plus de vie radioactive, nous voulons la vie pleine et entière, la vraie vie

    http://www.lesnouvelles.pf/actu/territoriales-mobilisation-en-soutien-au-tavini-ce-samedi-a-paris

    Lien permanent Catégories : Colonies françaises 0 commentaire
  • " Nicolas Sarkozy a les mains pleines de sang " selon Oscar Temaru

     PAPEETE, 23 mars 2012 – Le Président indépendantiste de la Polynésie française Oscar Temaru, proche du PS, a affirmé vendredi soir que Nicolas Sarkozy avait « les mains pleines de sang » sur les deux chaînes de télévision polynésiennes et devant un journaliste de l’AFP. 


    « J’espère que Monsieur François Hollande sera élu Président de la République, parce qu’en tant que chrétiens, ce n’est pas possible que nous puissions voter pour Monsieur Sarkozy, qui a les mains pleines de sang » a-t-il déclaré en direct sur le plateau de Tahiti Nui Télévision. 

    « En Lybie, les enfants ont été tués, les mères de famille, des personnes âgées… pour tuer une personne qu’ils recherchaient parce que cette personne a fait savoir qu’en 2007, c’est Monsieur Kadhafi qui a financé cette campagne » a-t-il poursuivi. 

    « J’espère que la cour internationale de justice, qui aura à juger le fils de Kadhafi, fera une enquête également, et j’espère que l’on m’entende : comment il a fait pour financer la campagne de Nicolas Sarkozy ? » a-t-il conclu. 

    « C’est quelqu’un qui a les mains pleines de sang » a-t-il répété une demi-heure plus tard, en direct sur la chaîne Polynésie Première, en développant les mêmes thèses. 

    temaru-copie-1.PNG Les relations entre l’Etat et le Président indépendantiste de cette collectivité d'outre-mer se sont tendues après son arrivée au pouvoir, le 1er avril 2011. 

    En septembre 2011, Oscar Temaru avait traité Alain Juppé « d’étranger » et avait refusé de le rencontrer, alors qu’ils étaient tout deux à Auckland, en Nouvelle-Zélande, pour le forum des îles du Pacifique. 

    La quasi-totalité des partis autonomistes locaux, et notamment ceux des anciens présidents Gaston Flosse et Gaston Tong Sang, soutiennent la candidature de Nicolas Sarkozy. 

    Le parti indépendantiste d’Oscar Temaru a conservé son soutien à François Hollande, bien que ce dernier ait exprimé son opposition à l’indépendance. 
    Lien permanent Catégories : Colonies françaises 0 commentaire
  • Á propos des émeutes à la Réunion

    La population de la Réunion a raison de se révolter !

    Emeutes à la Réunion

       N’a-t-on pas raison de se révolter quand le chômage dépasse les 30 %, et les 60 % pour les moins de 25 % ? Et que plus de la moitié des Réunionnais vivent sous le seuil de pauvreté ? Ce sont des taux comparables à ceux que nous connaissons en métropole dans les quartiers populaires. Toute l’île de la Réunion est un immense quartier populaire !

      Et en plus, comme dans les autres territoires et départements d’outre-mer, les prix sont 30 % plus élevés qu’en métropole. On nous dit que c’est le coût du transport, parce que la Réunion, c’est loin, n’est-ce pas ? Alors, c’est plus cher !

       Mais ce qui n’est pas dit, c’est pourquoi il faut faire venir de si loin la nourriture, les vêtements, et tout ce qui est nécessaire à la vie de tous les jours. Sur les 44.000 hectares de terres agricoles, 80 % sont consacrés à la canne à sucre. Le principal producteur est le groupe Quartier Français (du nom du quartier où se trouve son siège social à Sainte-Suzanne). Il produit du sucre et du rhum pour un chiffre d’affaire de 350 millions d’euros en 2007.

    Alors, il n’y a plus la place pour produire la nourriture nécessaire à la population, et donc il faut importer !

       La distribution des biens de consommation est assurée par une filiale du groupe Casino, nommée Jumbo Score, qui réalise 900 millions d’euros de chiffre d’affaire !

       Chômage, pauvreté, vie chère : où est la violence ? Chez celui qui jette un cocktail Molotov sur les forces du désordre qui viennent protéger le Jumbo Score du Chaudron ? Chez celui qui vient de mettre la main sur un écran plat qu’il ne pourra jamais s’acheter ? Ou chez ceux qui maintiennent la Réunion dans la misère et le désespoir ?

       Ah, bien sûr, ce n’est pas très élégant d’aller en découdre avec la police. D'ailleurs, le préfet et l’ensemble des élus de l’île ont demandé à la population de « rester à l’écart des lieux de ces exactions ». Mais c’est élégant pour Jumbo Score de ne pas respecter un accord sur les prix qui avait été signé l’an dernier avec l’Alliance Réunionnaise contre la Pauvreté ?

     Quand on demande poliment « s’il vous plaît, monsieur, il faudrait baisser vos prix, c’est beaucoup trop cher », il n’y a pas de réponse.

       Alors, les Réunionnais sont en train d’élever le débat !

    http://www.resistance-politique.fr/

    Lien permanent Catégories : Colonies françaises 0 commentaire