kanaky

  • Nouvelle-Calédonie, Kanaky : tension à Valé Inco et à St Louis

    Journée sous haute tension à Saint Louis: deux gendarmes blessés par arme à feu et plusieurs interpellations

    • Par Angela Palmieri
    • Publié le 27/05/2014

    Situation très tendue ce mardi à la tribu de Saint Louis (Mont-Dore), située aux portes de la ville de Nouméa. Un minibus a foncé sur un véhicule de gendarmerie et deux gendarmes ont été blessés par arme à feu. Le détail de cette journée avec le commandant de la gendarmerie en Nouvelle-Calédonie.

    © NC 1ère
    © NC 1ère

     Ce mardi soir, la confusion règne toujours à Saint Louis (Mont-Dore), où la circulation a été une nouvelle fois régulièrement perturbée tout au long de la journée.

    Les interruptions sont le fait des gendarmes eux-mêmes qui réalisent des opérations de sécurisation pour permettre justement aux automobilistes de passer.
    Des opérations parfois tendues, ce qui explique ce communiqué de la mairie du Mont Dore qui déconseille aux automobilistes de circuler et leur demande de se tenir informés de la situation auprès des médias.

    Les témoins parlent d’affrontements violents entre les jeunes de la tribu et les forces de l’ordre et des tirs de flash ball.

    Deux gendarmes ont été" blessés par balles" au cou et dans le dos, "légèrement" selon le commandant de la gendarmerie en Nouvelle-Calédonie au cours des échauffourées de ce quatrième jour de tension.

    13 personnes ont été interpellées vers 7 h 30 ce matin par les forces de l’ordre. Le conducteur d'un minibus avec onze personnes à bord toutes fortement alcoolisées, a forcé le barrage de la gendarmerie situé à l'entrée de la tribu et a volontairement foncé dans un véhicule de gendarmerie....

    Le détail de cette journée à Saint Louis très tendue avec le Colonel Guérin, commandant de la gendarmerie en Nouvelle Calédonie ( interrogé par Charlotte Mestre)

     

    Ce mardi, les habitants du Mont-Dore ont exprimé une fois de plus leur ras le bol et parfois leur exaspération des blocages à répétition et des "caillassages" qu’ils subissent depuis samedi, mais aussi de façon répétée tout au long de l'année. Certains d'entre eux envisager de manifester ce mercredi devant le haut commissariat à Nouméa.

    Le haut-commissaire qui justement monte le ton dans un communiqué diffusé ce mardi soir:"Le Haut-Commissaire de la République tient à rappeler l’engagement et la mobilisation de la gendarmerie nationale pour assurer la sécurité des automobilistes aux abords de SaintLouis sur la commune du Mont-Dore.Depuis trois jours, des petits groupes d’individus tentent de bloquer les voies de circulation sur la RP1 et se livrent à des
    actes d’agression inqualifiables à l’encontre des habitants et des forces de l’ordre. Ces faits, que rien ne saurait justifier, sont inadmissibles et appellent des autorités une réponse ferme.Des unités de gendarmes mobiles ont donc été déployées depuis samedi et assurent des opérations de maintien de l’ordre quinécessitent, parfois, d’interrompre momentanément la circulation. Par ailleurs, des interpellations ont eu lieu au cours de la matinée. Le Haut-Commissaire en appelle au sens des responsabilités de chacun afin que cet épisode de violence cesse."

    Saint-Louis : Deux gendarmes blessés

    Publié le mardi 27 mai 2014 à 12H10

    La route est coupée jusqu'à nouvel ordre à hauteur de Saint-Louis.

    Photo A.L


    Il y a peu de temps, deux gendarmes viennent d'essuyer des tirs de chevrotine. Blessés, l'un au cou et l'autre à l'omoplate, leurs jours ne seraient pas en danger. Des ambulances sont en train de les évacuer. Jusqu'à ce que la situation se rétablisse, la route est coupée dans les deux sens. La plus plus grande prudence reste de mise.

    Mise à jour 12h40 : La route du Sud est coupée à partir du rond-point de Boulari, dans le sens Nouméa-Mont-Dore. Les automobilistes peuvent néanmoins sortir de Boulari pour aller en direction de Nouméa. La police municipale gère les barrages en amont.

     La situation à Saint-Louis

    Publié le mardi 27 mai 2014 à 18H10

     

    Ce mardi matin, 13 personnes ont été interpellées ce matin par les force de l'ordre.

    Photo DR


    Ce mardi après-midi, la circulation à hauteur de la tribu de Saint-Louis, au Mont-Dore, a été rétablie vers 13h30, et ce, tant bien que mal. Les forces de l'ordre ont tenté, tout au long de la journée, de maintenir la sécurité. En fin d'après-midi, la route était praticable dans les deux sens de circulation. Dans un communiqué, le Haut-commissariat a tenu à rappeler "l'engagement et la mobilisation de la gendarmerie nationale pour assurer la sécurité des automobilistes". "Depuis trois jours, des petits groupes d'individus [.....] se livrent à des actes inqualifiables à l'encontre des habitants et des forces de l'ordre. Ces faits, que rien ne saurait justifier, sont inadmissibles et appellent des autorités une réponse ferme".

    Pour rappel, 13 personnes ont été interpellées ce matin par les force de l'ordre. Deux gendarmes ont essuyé des tirs de chevrotine. Blessés, l'un au cou et l'autre à l'omoplate, leurs jours ne seraient pas en danger.Une trentaine de personnes ont également manifesté de manière pacifique, à La Coulée au Mont-Dore, contre l'industriel Vale NC.

    http://www.lnc.nc/

    La situation à Saint Louis: un minibus fonce sur un véhicule de gendarmerie, treize personnes interpellées

    • Par Angela Palmieri
    • Publié le 27/05/2014 | 11:19, mis à jour le 27/05/2014 | 16:27

    Opération en cours à Saint Louis (Mont-dore), un minibus a foncé sur un véhicule de gendarmerie. Treize personnes ont déjà été interpellées. Ce sont les forces de l'ordre qui organisent une circulation alternée aux abords de la tribu afin d'assurer la sécurité des automobilistes.

    © NC 1ère
    © NC 1ère

    Un groupe d'individus à bord d'un minibus a décidé de prendre pour cible un véhicule de gendarmerie.

    Une agression qui a conduit la gendarmerie a réagir immédiatement en procédant à l'interpellation de treize personnes :le conducteur et les passagers de cette voiture bélier mais aussi des "caillasseurs" venus soutenir l'opération minibus. Ils ont tous été placés en garde à vue. 

    Sur place, c'est le jeu du chat et de la souris ! Plusieurs témoins ont entendu des coups de feu: balles réelles ou tirs de flash ball des forces de l'ordre? 
    Dans tous les cas, c'est la preuve que la situation est très tendue...

    Deux gendarmes ont été blessés par balles, l'un au cou et l'autre dans le dos, mais leurs jours ne sont pas en danger.

    La circulation est donc par moments totalement interrompue puis rouverte par les forces de l'ordre afin de garantir la sécurité des automobilistes et de poursuivre l'opération en cours.

    Si vous n'êtes pas dans une situation d'urgence, il est donc fortement déconseillé de circuler devant la tribu de Saint Louis à l'heure où nous publions...voir ci-dessous le communiqué du maire du Mont-Dore.

    D'autres informations à suivre, restez à l'écoute de Radio NC 1ère avec un point complet à midi.


    "Le Maire du Mont-Dore tient à informer ses administrés que la Ville met tout en œuvre pour accompagner l’Etat et la Gendarmerie Nationale dans son rôle de maintien de l’ordre public et de garant de la libre circulation sur le territoire communal. 
    Il recommande cependant, la plus grande prudence et les invite à écouter attentivement les points infos effectués par les médias régulièrement tenus informés de la situation. Le Maire Eric Gay."

    Tensions à Goro: vers l'apaisement? (VIDEO des dégâts sur le site industriel et la réaction de VALE NC)

    • par Charlotte Mestre avec Angéla Palmiéri
    • Publié le 26/05/2014 | 17:48
    • A Goro, après les échauffourées de la nuit de dimanche à lundi sur le site de VALE Nouvelle-Calédonie, la situation s'apaise progressivement. A l'issue d'une réunion entre les jeunes et les coutumiers, les derniers barrages ont été levés mais les forces de l’ordre restent mobilisées.
    Ce barrage installé par les "manifestants" a été levé à 13 heures ce lundi en signe d'apaisement © NC 1ère
    © NC 1ère Ce barrage installé par les "manifestants" a été levé à 13 heures ce lundi en signe d'apaisement

     

    Vers 13 heures ce lundi la dernière barricade a été levée par les jeunes "manifestants" qui ont semé le trouble pendant près de 48 heures à l'usine de VALE NC à Goro.

    Un barrage impressionnant situé en amont de l’entrée de l’usine du Sud  et composé  de voitures brûlées et d’une pelleteuse.
    C’est cet engin, volé dans la nuit de dimanche, qui a été utilisé lors des dégradations et des affrontements avec les gendarmes qui ont eu lieu vers deux heures du matin.
    Ce lundi, la route a donc été rouverte et la pelleteuse rendue aux autorités. Un geste d’apaisement qui est le résultat d’une rencontre avec les gendarmes, mais surtout d’une réunion de plus de trois heures entre les jeunes et les coutumiers de Goro. Ces derniers avaient pour mission de restaurer le dialogue après ce weekend de violence.
    Les coutumiers reconnaissent  qu’il y a eu un déficit de communication après l'annonce ce samedi de reporter à dans deux mois leur décision finale concernant l’avenir de l’Usine du Sud.

    Le dialogue devrait se poursuivre dans les prochains, mais la situation n’est pas réglée pour autant.
    Les "manifestants" ont décidé de rester mobilisés aux abords de l’Usine du Sud mais sans entraver la circulation.
    Du côté des forces de l’ordre, même si la situation est considérée comme étant sous contrôle, les  événements de la nuit dernière ont conduit le commandement à renforcer le dispositif de sécurité du site industriel. Dans la nuit de lundi à mardi, plus de cent gendarmes resteront mobilisés autour de l'usine de VALE NC à Goro...

    Le point sur les afffrontements autour du site industriel de VALE NC à Goro (MAJ A MIDI)

    • par Angéla Palmieri avec Sylvain Duchampt
    • Publié le 26/05/2014 | 10:06, mis à jour le 26/05/2014 | 13:10

    Le face à face entre un petit groupe d'individus cagoulés ayant volé une chargeuse à la mine de Goro et les gendarmes a duré toute la nuit de dimanche à lundi. Dans le Grand Sud de la Nouvelle-Calédonie, là où est installé le site industriel de VALE NC, la situation est  très tendue.

    © NC 1ère ( Charlotte Mestre)
    © NC 1ère ( Charlotte Mestre)

     

    Sur place, aux abords de l'Usine du Sud,  la situation est très compliquée. Il y a beaucoup de dégâts, des blessés légers côté gendarmerie et un barrage a été installé sur le col en direction de Goro.Ce barrage de carcasses de voitures et  de grosses pierres est situé à 300 mètres à droite de la sortie de l'usine et bloque donc la route...

    Les jeunes ne seraient qu'une poignée et n'utiliseraient pas d'armes à feu mais la chargeuse avec comme objectif de détruire les installations de VALE NC!

    © NC 1ère
    © NC 1ère

    150 personnes travaillant sur le site ont été évacuées ce dimanche ce qui a entraîné le passage de l'alerte orange à l'alerte rouge pour Goro. C'est à dire le minimum requis pour l'entretien de l'usine :100 personnes.
     
    Des coutumiers sont sur place pour entamer des palabres...

    http://nouvellecaledonie.la1ere.fr/

    Lien permanent Catégories : Kanaky 0 commentaire